Menu principal

Compétitivité métropolitaine au 2ème trimestre 2017

Au 2ème trimestre, la consolidation est plus lente que prévu

Mots clés : 
Imprimer cette page
L'essentiel

Le 1er trimestre avait été jugé de bon augure par les entreprises métropolitaines (le solde d’opinion portant sur l’activité était enfin positif). Au 2e trimestre, même si une majorité d'entre elles indiquent toujours une hausse de leur activité (28%, contre 24% une baisse), on ne constate pas l’accélération tant attendue.

La situation des marges reste difficile (23% des entreprises indiquent une baisse, contre 13% une progression), et les trésoreries sont toujours tendues. Sur la marché du travail, si l’emploi dans les entreprises interrogées est resté stable sur un an, ce sont les entreprises de plus grande taille qui recrutent.

Les chefs d'entreprises s'expriment également sur leurs souhaits de réforme et sur les atouts de la métropole pour devenir entrepreneur. 

Pour en savoir plus

Note de conjoncture métropolitaine 2eme trimestre 2017