Menu principal

Tous acteurs Municipales 2020

38 candidats signataires de la charte, 3 projets prioritaires plébiscités

Mots clés : 
Imprimer cette page
L'essentiel

Le 28 juin prochain et dans les semaines qui suivront, le territoire connaîtra les conseillers municipaux et les conseillers métropolitains qui conduiront les politiques locales pendant les 6 années à venir. Réuni en conférence de presse le jeudi 25 juin, le collectif Tous acteurs, regroupant 63 partenaires du monde économique, a présenté les résultats de l’engagement des candidats pour les projets qu’il porte à la veille des élections municipales.

En mars 2020, le collectif Tous acteurs a présenté 10 fiches pratiques sur des projets concrets pour le territoire. Dans le contexte de crise sanitaire et économique actuel, le développement économique est toujours plus au cœur des enjeux du territoire. Ainsi, dans la perspective du 2e tour des élections municipales, le collectif Tous acteurs a relancé ses propositions au regard de cet après-crise et a invité les candidats à signer une charte et à s’engager sur certains projets parmi ceux portés par le collectif.

Les candidats s’engagent

38 des 90 candidats toujours en lice au second tour, ont déjà signé la charte d’engagement proposée par le collectif.  A Marseille, tous les candidats ont signé.

Des candidats des communes suivantes sont également signataires : Aix-en-Provence, Allauch, Aubagne, Carry-Le-Rouet, Cabriès, Fuveau, Gardanne, La Ciotat, Les-Pennes-Mirabeau, Le Tholonet, Plan-de-Cuques, Rocquefort-la-Bédoule, Saint-Mitre-Les-Remparts et Velaux.

Les projets les plus largement plébiscités :

Priorité 1 / Une offre d’alimentation en circuit court, notamment sous forme de Halles Alimentaires

La crise que nous traversons a des impacts très importants sur nos comportements de consommation : l’achat de proximité a pris une place centrale dans le quotidien de tous. La consommation post COVID-19 devrait accorder une place importante à la proximité, facteur de lien social, élément de stabilité économique et de développement de l’emploi. Cela contribue aussi directement à un environnement plus sain : limitation de l’empreinte carbone, optimisation des flux de circulation, pour une économie vertueuse, pour l’avenir et le progrès.

Le concept de Halle Alimentaire notamment correspond aux évolutions des centres-villes, aux attentes des habitants qui y reviennent pour des raisons de proximité, pour la qualité et la fraîcheur des produits et pour la convivialité qu’ils y trouvent. La halle est aussi un objet d’attraction pour les touristes, un lieu de promenade et de découverte de l’identité alimentaire locale.

Priorité 2 / Des solutions de mobilité décarbonée

Axes de communication asphyxiés, pollution atmosphérique, offre de transports en commun peu attractive, une mobilité fluide et performante est aujourd’hui une urgence pour notre territoire. Tous les actifs en ont besoin, qu’ils travaillent en centres-villes ou dans des bassins de vie et d’activité, mais aussi les visiteurs occasionnels / touristes. Pour cela, il faut un saut qualitatif et aussi des innovations audacieuses, sur terre, sur mer et dans les airs. D’autres villes ou métropoles ont été précurseur en leur temps… pourquoi pas Aix-Marseille-Provence aujourd’hui. Nous pensons au RER métropolitain bien sûr, mais aussi des taxis volants, des Loop à grande vitesse et autres solutions qui feront sans doute le quotidien de demain.

Priorité 3 / Des nouvelles solutions de logistique urbaine

Il est urgent d’inventer de nouveaux modes de livraison, notamment en cœurs de ville, sous peine d’accentuer la dévitalisation de nos centres-villes, aujourd’hui en mutation, entre désertification et reconquête. La logistique urbaine et les conditions de bon fonctionnement des activités économiques concernent tous nos cœurs de ville, avec une attention particulière pour les centres urbains les plus importants : Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Salon-de-Provence notamment. C’est la logistique du dernier kilomètre qui demande des réponses concrètes, rapides et innovantes.

D’autres projets ont retenu l’attention des signataires, à savoir : une charte d’urbanisme bioclimatique pour concilier économie et préservation de l’environnement, un outil de suivi de la performance des projets, des actions volontaristes en faveur de l’inclusion des actifs et de leurs enfants, un grand projet urbanistique et économique pour les Iles du Frioul.

Le collectif donne maintenant rendez-vous aux candidats qui seront aux responsabilités après le 28 juin pour mettre en œuvre ces projets au service du territoire, des entreprises et des populations.

Ils pourront s’appuyer sur l’expertise et le dynamisme des 63 partenaires de la démarche Tous acteurs. Passons maintenant à l’action !


Rappel de la démarche
Depuis juillet 2019, le collectif Tous acteurs a travaillé à mettre les enjeux économiques au centre du débat politique des Municipales. Comptant 30 partenaires au départ, il atteint 63 actuellement.

Au total, ce sont 32 experts auditionnés, des réunions de travail sur le territoire, plus de 200 chefs d’entreprises rencontrés et des centaines de propositions recueillis. Le collectif a présenté 10 fiches pratiques issues de ce travail avant le 1er tour des Municipales, soit le 12 mars dernier.

 

PJ : Charte d’engagement.

Pour en savoir plus

cp_charte_tous_acteurs_municipales_juin_2020.pdf

Contact Presse

Pour nous joindre et/ou pour toutes demandes d'interviews, de renseignements, de photos...


Stéphanie Gaudreault / Responsable Relations presse
Tel : 04 91 39 34 06 / 06 30 38 37 42
stephanie.gaudreault@ccimp.com