Menu principal

Un éclairage efficace

Un éclairage efficace

Consommer moins et attirer plus de clients !
Mots clés : 
Imprimer cette page

POURQUOI ?

1. Pour réduire votre facture d’électricité :

  • Car l’éclairage représente entre 25 et 50% de la facture électrique des commerces.
  • Un éclairage efficace vous permet aussi de réaliser des économies sur les frais de maintenance.

2. Pour augmenter votre chiffre d’affaire :

  • L’éclairage influence le comportement du consommateur et permet de dynamiser votre point de vente. Il va vous permettre :
  • De créer une ambiance. Les clients auront davantage envie d’entrer si la vitrine est attractive. Cela augmentera le temps d’arrêt du passant.
  • De mettre en valeur vos produits

  • D’inciter l’acheteur à dépenser plus et à passer plus de temps dans le magasin. 

 

BON À SAVOIR

Le temps passé devant une vitrine mal éclairée pour un passant est en moyenne de 7 secondes, ce temps passe à 24 secondes quand l’éclairage est bon, soit 3 fois plus de temps, donc 3 fois plus de chances d’entrer.

La photosensibilité est très répandue : 3 femmes sur 5 contre 2 hommes sur 5 disent ne pas rester dans un espace lorsque la lumière les agresse.

Un client qui reste 5 minutes de plus dans un point de vente, c’est augmenter de 70% les chances qu’il consomme ! 
 

Téléchargez la fiche

Dans les commerces de proximité, il existe des marges de progrès. Il est bien souvent possible de réduire la consommation électrique ainsi que le coût de la maintenance, à mise en valeur des produits égale voire meilleure, tout en limitant l’usage de la climatisation. Le tout avec un coût d'investissement qui sera amorti en quelques années grâce aux économies de fonctionnement réalisées.

  1. Faîtes appel à un professionnel : designer ou électricien. L’éclairage d’un point de vente est un vrai métier. Voici les points principaux à évoquer avec l‘installateur que vous aurez sélectionné :
  • L’éclairage général doit permettre à la clientèle de se déplacer aisément et de repérer les différents produits et zones sans difficulté́. Il se doit aussi d’être cohérent avec votre image et votre positionnement.
  • L’éclairage d'accentuation doit créer des contrastes, des ambiances pour souligner un produit ou un espace spécifique (entrée, vitrine, certains rayons, cabines d’essayage).
  • Avant l'installation, la consommation électrique et la fréquence de changement des lampes doivent être estimées. En effet, en moyenne le coût de l'investissement ne représente que 10 % du coût global d'une installation d'éclairage.
  • L'efficacité́ lumineuse (exprimée en lumens/watt) doit aussi être prise en compte dans le choix des lampes. Elle mesure le flux lumineux (quantité́ de lumière visible totale émise par la source indiquée en lumens) par rapport à la puissance électrique consommée (en watts). Plus l’efficacité́ lumineuse est grande, plus la lampe émet de lumière pour la même consommation électrique.
  • La durée de vie utile des lampes est à préciser. Elle influence les coûts, mais aussi l'organisation de la maintenance.
  • Le choix des appareillages (ou auxiliaires d’alimentation comme les ballasts, transformateurs, convertisseurs…) a aussi une conséquence importante sur la consommation et la durée de vie des lampes. Les appareillages électroniques présentent les meilleures performances.
  • Il faut également penser à la chaleur générée par certains types de lampes, qui oblige parfois à forcer la climatisation.
  • La capacité́ de la lampe à restituer la couleur réelle d'un produit doit être prise en compte. Si l'indice de rendu des couleurs (IRC) est compris entre 90 et 100, c'est excellent car la lampe restitue fidèlement les couleurs telles qu’elles apparaissent sous la lumière naturelle. Un IRC inférieur à 80 doit être évité.
  • La température des couleurs traduit la couleur de l'ambiance lumineuse. En dessous de 3300 K, la température de la lampe est chaude (jaune, orange). Entre 3300 et 5300 K, elle est intermédiaire (neutre) et au-dessus de 5300 K elle est froide (blanc bleuté).
  • Le mode de commande des différents éclairages (interrupteur, variateur, détecteur de présence ou de lumière du jour) apportera des possibilités d’adaptation, d’animation et d’optimisation de l’éclairage.

Tous ces points sont techniques et peuvent sembler complexes... Demandez conseil à votre installateur, c'est à lui de les mettre en pratique… Mais à vous d’en définir le cadrage initial et d’en contrôler la bonne mise en place !

Pour une surface environ de 100M2, l’investissement dans un nouvel éclairage oscille généralement entre 3500 et 5000 € avec à la clé une économie d’énergie de 30% à 50%.

Sachez, qu’il n’est peut-être pas nécessaire de rénover totalement l’éclairage de votre commerce, un simple relamping (remplacement des lampes et sources lumineuses obsolètes et inappropriées) suffit peut-être et pour un coût de quelques centaines d’euros seulement.


Quelques gestes simples et astuces :

  • Utilisez au maximum la lumière naturelle : les couleurs claires réfléchissent mieux la lumière et permettent d’éviter l’éclairage artificiel.
  • Portez attention à l’efficacité énergétique des lampes, celle-ci est graduée de « A » pour les plus économes à « G » pour les plus gourmandes. 
  • Dépoussiérez vos éclairages régulièrement, vous gagnerez 40% de luminosité. 
  • Remplacez les ballasts ferromagnétiques par des ballasts électroniques sur vos ampoules fluorescentes. (Le ballast est une composante de régulation de la tension électrique. Il réduit la consommation et augmente la durée de vie de vos équipements.) 
  • Remplacez autant que possible les ampoules à incandescence dont la suppression progressive a été lancée il y a plus de trois ans, car trop consommatrices d’énergie. Les nouveaux types d’ampoule consomment 5 fois moins et durent 10 fois plus. Le coût est plus élevé à l’achat mais cela constitue un investissement qui rapporte rapidement. 

Par exemple, pour le passage d’une lampe à incandescence à fluo compact, vous pouvez économiser par lampe et par an : 63,66 euros en fonction de la consommation, de la durée de fonctionnement par an, de la durée de vie moyenne de la lampe, du prix d’achat, des coûts énergétiques par an, des coûts de maintenance.


POUR SE REPÉRER RAPIDEMENT DANS TOUS LES TYPES D’AMPOULE :

Voir la fiche Outil 21

 

Consulter et se renseigner auprès d’organismes spécialisés

  • ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) sur www.ademe.fr et en particulier les études « Rénovation de l’éclairage des commerces de centre-ville » Avril 2013 – Référence 7199 et « Bien choisir son éclairage » Octobre 2015 – Référence 7356
  • AFE (Association Française de l’éclairage) : www.afe-eclairage.fr
  • OPMEC (Observatoire pour la Promotion et la Modernisation de l’Éclairage du Commerce en France) : www.opmec.org
  • Syndicat de l’éclairage : www.syndicat-eclairage.com
Actualité(s) liée(s)

Voir toutes les actualités