Menu principal

L'utilité de la communication interne dans votre TPE

L'utilité de la communication interne dans votre TPE

Le besoin accru de compétitivité des entreprises place le salarié au centre de la performance. C’est par une communication interne adaptée que le dirigeant donne le cap, fédère et mobilise les collaborateurs autour d’un projet commun. La communication interne est ainsi l’un des principaux outils de management. Elle favorise la productivité, le dynamisme et l’énergie quel que soit la taille de l’entreprise. Dès les premiers salariés, une communication interne efficace, en initiant des bonnes pratiques dès le démarrage, accompagne la croissance de votre TPE.
Mots clés : 
Imprimer cette page

LES OBJECTIFS DE LA COMMUNICATION INTERNE
 

La communication interne ...

  • est très souvent assimilée aux techniques de management, car l’un de ses principaux objectifs est d’accompagner le projet économique et social de l’entreprise.
  • formalise les choix de l’entreprise, les explique aux salariés ; à travers la présentation de projets concrets,  d’objectifs réels et de modalités de réalisation, elle vise à motiver et fédérer les employés autour d’un projet collectif.
  • repose aussi sur l’établissement et le maintien d’un dialogue, la volonté de transparence, de clarté, de pédagogie, de rapidité, l’engagement sur le long terme et l’anticipation.

 

La communication interne vous permet concrètement de :
 

  • valoriser le rôle, les missions des salariés au sein de l’entreprise
  • matcher les objectifs personnels des salariés à ceux de l’entreprise
  • créer une culture d’entreprise
  • renforcer la motivation et donc l’implication des salariés
  • renforcer la fidélité des salariés (et réduire le taux de turn-over)
  • accompagner les salariés dans le changement (et réduire ainsi les résistances)
  • créer une ambiance positive, favorable à l’investissement des salariés dans leur travail
  • maîtriser les informations internes non validées de type rumeur etc…

 

LES 3 TYPES DE COMMUNICATION INTERNE

1. Descendante : l’information est émise par la direction de l’entreprise vers les salariés.

Ce type de communication est essentiellement à vocation informative, avec un enjeu de taille : l’information doit être juste.

Exemples d’outils : Journal d’entreprise, livret d’accueil, tableau d’affichage, lettre ou message interne électronique.

 

2. Ascendante : l’information remonte des salariés vers la direction de l’entreprise, de façon organisée, provoquée  ou spontanée.

L’enjeu de ce type de communication est de créer un effet retour (« feed back » en anglais) de l’information et d’obtenir de la visibilité sur l’environnement social de l’entreprise.
Exemples d’outils : études et enquêtes, audit, veille sociale, baromètre et observatoire social…

 

3. Interactive ou transversale : en liaison avec l’organisation en réseau de l’entreprise, le travail par projet transversaux conduit à l’émergence d’une communication inter-métiers en complément des deux précédents types.

Exemples d’outils : groupes de concertation, cercles de qualité, blog, forum experts, journal interne.

 

METTRE EN OEUVRE UNE COMMUNICATION EFFICACE
 

La communication interne se décline sur le court, moyen et long terme et adapte son discours en fonction :
 

  • le court terme : du quotidien à l’hebdomadaire au travers des échanges opérationnels, elle donne de la visibilité sur les activités, les tâches opérationnelles et l’actualité de l’entreprise (ex news interne via messagerie électronique)
     
  • à moyen terme : à travers des actions événementielles ou des articles dans le magazine interne, elle met l’accent sur l’organisation et les priorités à venir de l’entreprise
     
  • à long terme : elle exprime  la stratégie globale de l’entreprise au cours d’une conférence ou d’une réunion annuelle des collaborateurs et intervention du dirigeant (et/ou du top management).

Cette culture de communication est à la fois descendante, montante ou transversale. Tous les canaux peuvent-être explorés : réunions, lettre d’information, intranet, entretien individuel, conversation informelle…

 

Les  principaux sujets traités par la communication interne sont:

1. Les objectifs à atteindre : pour les obtenir, ils doivent être connus et communiqués.

Exemple : Il s’agit par exemple de réduction de coûts, d’augmentation du nombre de clients, d’utilisation d’une nouvelle machine ou méthode.

 

2. Les changements à opérer : pour favoriser l’adaptation et donc éviter la résistance au changement, les nouvelles règles doivent être expliquées.

Exemple : Concrètement, le chef d’entreprise en exposera le bien-fondé sur des faits objectifs, associera les salariés à la mise en œuvre des nouvelles méthodes liées au changement. Ensuite, il vérifiera auprès des salariés, par l’intermédiaire des cadres de l’entreprise (management intermédiaire), le niveau de compréhension.

 

3. La politique salariale : c’est un ensemble de points que tous les collaborateurs de l’entreprise doivent connaître. Communiquer clairement, c’est éviter désillusion et mécontentement (les éléments de rémunération, les droits des salariés, la politique de formation continue, les promotions, les recrutements en cours, etc…).

 

4. L’organisation de l’entreprise : améliorer un processus de fabrication, adapter l’environnement de travail, accueillir un apprenti ou un nouveau salarié représentent des enjeux sur lesquels il convient de bien communiquer afin d’obtenir les résultats attendus de ces changements.

A RETENIR !

Une communication efficace contribue à permettre l'implication de l’ensemble des salariés en :
 

  • favorisant leur compréhension des objectifs et de l’organisation interne
  • les informant sur les avantages et bénéfices qu'ils peuvent retirer de cette implication
  • facilitant le développement d'une culture commune

 

Ces éléments ont un caractère strictement informatif. Elles n’ont aucun caractère exhaustif et ne peuvent en aucun cas être considérés comme constituant un avis juridique, une consultation, un conseil, un démarchage, une sollicitation ou une offre de services juridiques.