Menu principal

Le contrat unique d'insertion - contrat initiative emploi (CUI-CIE)

Le contrat unique d'insertion - contrat initiative emploi (CUI-CIE)

Le contrat unique d’insertion - contrat initiative-emploi (CUI-CIE) constitue la déclinaison, pour le secteur marchand, du contrat aidé « contrat unique d’insertion » (CUI). Il a pour objet de faciliter l’insertion professionnelle des personnes sans emploi rencontrant des difficultés sociales et professionnelles d’accès à l’emploi.
Mots clés : 
Imprimer cette page

DANS QUELS CAS UTILISER UN CONTRAT UNIQUE D’INSERTION - CONTRAT INITIATIVE EMPLOI ?

Le CUI-CIE peut ainsi être mobilisé différemment selon les régions, dans les conditions fixées par l’arrêté du préfet de région, et appréciées par les acteurs du service public de l’emploi, dont les services de Pôle emploi.

Le CUI-CIE est prescrit par la CCI Marseille Provence (par délégation du Conseil Départemental), par le service public de l’emploi (Pôle emploi, Missions Locales, Cap emploi) et par les Conseils départementaux, pour les bénéficiaires du RSA « socle ».
 

POUR QUELS EMPLOYEURS ?

Les employeurs du secteur marchand, notamment :
 

  • Employeurs relevant du champ d’application du régime de l’assurance-chômage,
  • Etablissements publics industriels et commerciaux, sociétés d'économie mixte et entreprises nationales.

QUEL CONTRAT PROPOSER ?

CDI ou CDD (de 6 mois à 24 mois).

Possibilité d’un CDD jusqu’à 60 mois maximum (Travailleurs handicapés, salariés de 50 ans et plus ; salariés – ex. VAE - achevant une action de formation professionnelle prévue au titre de l’aide).

La durée hebdomadaire pour la prise en charge est comprise entre 20h et 35h.
 

  • Pour un CDD, la durée du versement de l'aide est liée à la durée du contrat, durée pouvant aller jusqu’à 24 mois.
  • Pour un CDI, la durée du versement de l'aide à l'insertion professionnelle est de 12 mois, renouvelable une fois pour 12 mois.

QUELS SONT VOS AVANTAGES ? QUI RECRUTER ?

Bénéficiez d’une aide de l’Etat dont le montant est déterminé par arrêté préfectoral et qui varie en fonction des publics éligibles et de la catégorie et du secteur d’activité de l’employeur, avec une aide ne pouvant excéder 47 % du montant brut du SMIC par heure travaillée, soit un coût résiduel pour l’employeur de 1027,81 € pour 35 heures travaillées (hors cas particuliers).
 

EN CONTREPARTIE DU SOUTIEN FINANCIER :

  • Prévoir des actions d’accompagnements et le cas échéant de formation professionnelle (pendant ou hors temps de travail)
  • Et/ou une Validation des Acquis de l’expérience (VAE) nécessaire à la réalisation du projet professionnel du salarié
  • Possibilité d’organiser des périodes de mise en situation professionnelle (PMSMP) dans une autre structure (entreprise, association …)  avec suspension du contrat de travail
  • Désigner un tuteur au sein de l’entreprise et présenter un bilan des actions engagées.

 

Plus d’informations sur : http://travail-emploi.gouv.fr ou auprès du Service Insertion de la CCIMP au 0810 113 113 / recrutement-insertion@ccimp.com