Menu principal

Jeudi 14 Juin 2018

aides embauche

Quelles sont les aides existantes ? Les conditions ? Qui contacter ? 

Selon le profil du candidat que vous recherchez, vous pouvez obtenir des aides financières. Vous trouverez sur cette page un récapitulatif des mesures mobilisables dans le cadre de vos recrutements (CDD, CDI et alternance). Dans chaque onglet, zoom sur les conditions d'obtention, le process à suivre, le montant des aides ou exonérations, le site dédié et le financeur !

La CCIMP vous accompagne au quotidien dans votre recherche de candidat ! 
Contactez-nous au 0810 113 113 ou par mail 

 

Récapitulatif des aides. Cliquez sur les onglets à gauche pour avoir le détail

Vous avez des postes à pourvoir ?

Contactez-nous pour bénéficier d'un accompagnement personnalisé afin de trouver le candidat idéal !

Par mail : 

Par téléphone : 0810 113 113

 

De quoi s'agit-il ?

L’opération « 1000 emplois en Provence », destinée aux entreprises du secteur marchand permet de recruter un candidat qualifié, bénéficiaire du RSA dans le cadre d’une convention de tutorat de 6 mois.

Porté par le Conseil départemental, ce dispositif vous permet de bénéficier d’une aide de 3000€ pour leur intégration au sein de votre structure !

Les conditions 

Entreprise embauchant entre le 1er janvier et le 31 décembre 2018 une personne allocataire du RSA en CDI ou en CDD d'au moins 12 mois.

La procédure

L'employeur doit remplir et adresser à la CCIMP ou au CD 13 un formulaire en amont de la signature du contrat de travail

L'aide

Le montant de l'aide financière pour le recrutement d'un allocataire du RSA pour 30 heures minimum hebdomadaires est égal à 3 000 € en trois versements : 
 

  • 500 € au dépôt de la convention de tutorat;
  • 1000 € à 3 mois sur présentation de justificatifs
  • 1500 € à 6 mois sur présentation de justificatifs
     

Pour plus d'info

Accédez à la documentation en ligne


Qui contacter ?

Service Insertion : 0810 113 113
 

De quoi s'agit-il ?

Le Crédit Immobilier de France apporte une aide pour développer l'employabilité des personnes de plus de 50 ans sur le département des Bouches-du-Rhône, prioritairement sur des créatons de postes.

Les conditions 

Entreprise embauchant une personne de plus de 50 ans en CDI, entre le 30 mars 2017 et le 29 mars 2020 dans la limite de l'épuisement du fonds destiné à cette action)

La procédure

L'employeur doit adresser ce formulaire de demande au cabinet Pragma-Expertise Conseil, prestataire du Crédit Immobilier de France. Après vérification de l'éligibilité, l'entreprise recevra un accusé de réception précisant les conditions du versement.

L'aide

Le montant de l'aide financière pour le recrutement d'un senior à temps complet est de 2000 €.

pour calculer la réduction générale des cotisations 

https://www.declaration.urssaf.fr/calcul/

Qui contacter ?

Service Insertion : 0810 113 113

De quoi s'agit-il ?

Après une première expérimentation en 2013, le Gouvernement remet en place les Emplois Francs pour favoriser l'embauche des personnes habitant dans les Quartier Prioritaires de la Ville (QPV). L'aide est disponible jusqu'au 31 décembre 2019.

Les conditions 

Entreprise embauchant entre le 1er avril 2018 et le 31 décembre 2019 une personne résidant dans certains QPV (https://sig.ville.gouv.fr) en CDI ou en CDD d'au moins 6 mois.

La procédure

L'employeur doit remplir et adresser à Pôle emploi un formulaire dans les 2 mois suivant la signature du contrat de travail . Le candidat ne doit pas avoir fait partie de l'effectif de l'entreprise au cours des 6 mois précédents la date d'embauche

L'aide

Le montant de l'aide financière pour le recrutement d'un salarié à temps complet est égal à :
 

  • 5 000 € par an, dans la limite de trois ans, pour un recrutement en CDI
  • 2 500 € par an, dans la limite de deux ans, pour un recrutement en CDD d'au moins six mois.

pour plus d'info

www.afecreation.fr

Qui contacter ?

Service Insertion : 0810 113 113

 

De quoi s'agit-il ?

Le dispositif zéro cotisation Urssaf (ex-reduction Fillon) permet à l'employeur d'un salarié au Smic de ne plus payer aucune cotisation, hormis l'assurance chômage. Le montant de l'allègement est égal au produit de la rémunération annuelle brute par un coefficient. Il n'y a pas de formalité particulière à effectuer. Le dispositif a été reconduit en 2017. Pour 2018, il sera également encore en vigueur. 

Les conditions 

L'entreprise doit cotiser au régime d'assurance chômage et conclure un CDI ou CDD (quel que soit sa durée)

La procédure

Procédure déclarative : l'employeur mentionne lui-même sur son bordereau récapitulatif des cotisations (BRC) ou sur la DSN : 

  • le nombre de salariés concernés,
  • le montant total des réductions appliquées,
  • l'identité, le montant de la rémunération mensuelle brute, le nombre d'heures rémunérées, le coefficient et le montant de la réduction pour chaque salarié.

     

L'aide

  • Réduction totale des cotisations patronales de sécurité sociale pour une rémunération égale au Smic puis réduction dégressive jusqu'à 1,6 Smic.
  • Seules restent dues les cotisations non recouvrées par les Urssaf.
  • La réduction est calculée par salarié en appliquant un coefficient sur la rémunération brute annuelle du salarié.
     

Pour plus d'info

www.afecreation.fr

Qui contacter ?

Service Insertion : 0810 113 113

De quoi s'agit-il ?

Le contrat d'apprentissage permet au jeune de moins de 26 ans de travailler en entreprise pour apprendre un métier et de suivre une formation. Pour l'employeur, plusieurs aides existent en cas d'un embauche en contrat d’apprentissage. Toutes les aides sont cumulables. 

Les conditions 

  • Embauche d'un jeune âgé d'au moins 16 ans et au plus 25 ans (30 ans dans certains cas)
  • Conclusion d'un contrat à durée déterminée de 1 à 3 ans ou d'une CDI.
  • Possibilité dans certains cas de déroger à cette règle.
  • Rémunération : 25 à 78 % du Smic en fonction de l'âge et de la progression dans le cycle de formation.
     

La procédure

Enregistrement du contrat d'apprentissage auprès de la chambre consulaire dont relève l'entreprise artisanale, commerciale ou agricole et pour les autres.
 

L'aide

Aide forfaitaire régionale

Conditions d'attribution fixées par la région. Montant minimum de 1 000 euros par année de cycle de formation.

  • dans les entreprises de moins de 11 salariés,
  • dans les entreprises de moins de 250 salariés en cas d'embauche d'un apprenti supplémentaire.

Exonération de cotisations sociales :

  • Artisans et entreprises de moins de 11 salariés, exonération totale de cotisations patronales et salariales (cotisations AT-MP, forfait social de 20 %, part de retraite complémentaire)
  • Autres entreprises : exonération de certaines cotisations, à l'exception de la part patronale des cotisations de retraite complémentaire, des cotisations d'accident


Aide TPE "jeunes apprentis"

  • 1 100 euros tous les 3 mois sur une période 12 mois en cas d'embauche d'un jeune de moins de 18 ans, en contrat d'apprentissage, par une entreprise de moins de 11 salariés.

Crédit d'impôt pour l'emploi d'apprentis égal à 1 600 euros multiplié par le nombre d'apprentis. 

Pour plus d'info

Avant d'embaucher, vous pouvez : Calculer le coût votre apprenti 

Pour vous décharger des formalités, essayez le Contrat d'apprentissage premium 

 


Qui contacter ?

Point A Apprentissage : 0810 113 113

 

De quoi s'agit-il ?

le contrat de professionnalisation concerne les jeunes âgés de 16 à 25 ans, les demandeurs d'emploi âgés de 26 ans et plus, les bénéficiaires de la prime d'activité, de l'allocation spécifique de solidarité (ASS), l'allocation adulte handicapé (AAH) ou d'un contrat unique d'insertion (CUI). A la différence d'un contrat d'apprentissage, le contrat de professionnalisation s'inscrit dans le cadre de la formation continue.

Les conditions 

Concerne toutes les entreprises, à l'exclusion des particuliers, de l'Etat, des établissements publics administratifs et des collectivités locales.

  • Contrat à durée indéterminée (CDI) avec une action de professionnalisation comprise entre 6 et 12 mois ou 
  • Contrat à durée déterminée (CDD) correspondant à la période d'action de professionnalisation comprise entre 6 et 12 mois minimum.


La procédure

L'employeur doit adresser le contrat de professionnalisation dans les 5 jours de sa conclusion à l'organisme paritaire agréé.

Il doit signer le cas échéant une convention avec l'organisme de formation ou l'établissement d'enseignement.

Le contrat doit être transmis dans le délai d'un mois par l'organisme paritaire agréé à la Direccte.

 

L'aide
 

  • Exonération de certaines cotisations sociales patronales pour les contrats conclus avec un demandeur d'emploi de 45 ans ou plus.
  • Remboursement des dépenses de formation du tuteur à hauteur de 15 € par heure et dans la limite de 40 heures.
  • Aide forfaitaire de 686 euros par accompagnement et par an si embauche par un groupement d'employeurs, dans certains cas.
  • Aide forfaitaire de Pôle emploi de 2 000 euros  maximum par contrat conclu avec un demandeur d'emploi de 26 ans et plus. 
  • Absence de prise en compte de ces salariés dans l'effectif de l'entreprise pendant une durée variant selon la nature du contrat.

 

Qui contacter ?

Point A Apprentissage : 0810 113 113

 

En complément : Prestation(s) Associée(s)

En complément : Publication(s) Associée(s) (Info-Eco)

Publication(s) liée(s)