Menu principal

26.03.2017 - Vie des entreprises

Comment la Cité des Entrepreneurs compte accompagner en 2017 l'opération de rénovation urbaine Euroméditerranée

En 2017, l'association de 230 entreprises entend contribuer à l'employabilité de ce territoire en voie de requalification et accompagner la mutation qui vise à créer un nouveau modèle urbain. Entretien avec Sandra Chalinet, à la tête du réseau depuis 2015.

 

Sandra Chalinet, présidente de la Cité des Entrepreneurs et directrice des Terrasses du Port, le centre commercial porté par Hammerson le long de la façade portuaire à Marseille ©DR

Présidée depuis 2015 par Sandra Chalinet, la directrice du centre commercial Les Terrasses du Port, la Cité des Entrepreneurs d’Euroméditerranée vient de tenir son assemblée générale. L'association créée par l’EPAEM et la CCI Marseille Provence pour accompagner l’opération d’intérêt national Euroméditerrannée, grande opération de rénovation urbaine, forme aujourd'hui un réseau de 230 adhérents représentant 14 000 salariés. Priorités 2017 ? Entretien.

 

Quels ont été les faits marquants de l’année 2016 ?

Sandra Chalinet : La montée en puissance de nos grands événements est à souligner. Le concours Med'Innovant a reçu 90 dossiers de candidature contre 30 en 2015 et sept lauréats ont été désignés avec plus de 50 000 € de dotations financières.

Grâce à notre partenariat avec la Cité des Métiers et la Maison de l’Emploi, la journée de la mobilité a connu une nouvelle ampleur et a investi le Vieux-Port avec un village des solutions alternatives. EuromedTier a réuni plus de 30 entreprises qui ont proposé 250 offres d’emploi. Nous avons également  poursuivi le cycle des Lundi’s, rencontres conviviales à vocation pédagogique qui nous permettent, une fois par mois, de réunir nos adhérents dans un lieu attractif du périmètre d’Euroméditerranée ou participant au rayonnement de Marseille.

Quelles seront les priorités en 2017 ?

S.C. : Nos thématiques restent les mêmes, mais je tiens à mettre un accent particulier sur l’emploi, la formation et l’innovation. Euroméditerranée est un territoire en voie de requalification où cohabitent encore des publics très différents : il me parait donc important de créer des liens, d’aider les catégories moins favorisées à trouver les bonnes clés pour accéder à nos entreprises. C’est pourquoi nous avons signé avec le Conseil départemental une convention d’objectifs en faveur de l’insertion et de l’employabilité.

Nous continuerons aussi  à mener des actions suivies auprès des lycées et des collèges, notamment pour faciliter l’orientation. De même, dans le cadre du concours Med'Innovant par exemple, nous serons attentifs à faire émerger, à côté des innovations technologiques, des innovations d’usages qui favorisent le bien-vivre ensemble. L’an dernier nous avons été intéressés par Wever, une application qui rapproche les utilisateurs de covoiturage et par VoisinMalin, qui permet l’échange de solutions entre voisins.

Comment pouvez-vous accompagner Euromed 2, la deuxième phase de l'opération, beaucoup plus spécifique par ses ambitions notamment en termes d'innovations énergétiques et d'usages ?

S.C. : En 2017, une autre de nos grandes priorités sera précisement de poursuivre l’intégration et la mise en réseau des entreprises d’Euromed 2. Depuis 2007 et le décret d’extension de son périmètre, Euroméditerranée a élargi son horizon jusqu’en 2020 et ses mutations sur 170 nouveaux ha, transformés en un véritable laboratoire de la ville durable.

En fait,  Euroméditerranée est en train de créer un nouveau modèle urbain méditerranéen, diffusable sous l’ensemble des latitudes où la mer marque le climat et les modes de vie. La Cité des entrepreneurs va encourager cette mutation révolutionnaire, en favorisant les synergies entre entreprises et en multipliant les visites au cœur des grands projets : l’îlot XXL, épicentre d’Euromed 2, « Smartseille », le démonstrateur de l’Ecocité, Thassalia, la première centrale française de géothermie marine, etc…
Nous revenons là à notre rôle fondamental, qui est  de promouvoir les grands projets de la métropole Aix-Marseille-Provence, d’accompagner son élan et son attractivité internationale.

 

Propos recueillis par Marie-Hélène Balivet

 

Actualité(s) liée(s)

Voir toutes les actualités