Menu principal

13.03.2020 - Tous Acteurs

Un "baromètre" pour apprécier l’action publique

La dixième fiche pratique du collectif Tous acteurs a été dévoilée le 12 mars et vise à mettre en place un "baromètre", outil numérique d'appréciation des actions publiques d’ici le mois d’octobre 2020.

Mots clés : 
Imprimer cette page

C’était la dixième fiche pratique*, et non la moindre, dévoilée ce 12 mars. Le projet dont elle fait l’objet est transverse, puisqu’il s’agit de mettre en place un "baromètre" de l’action publique. Un outil numérique qui sera lancé d’ici le mois d’octobre 2020.

Fiche centrale que celle dévoilée le 12 mars dernier au Palais de la Bourse, par le collectif Tous Acteurs : il s’agit du lancement d’un Baromètre de l’action publique. Centrale en effet, puisque « les candidats ont déjà repris un certain nombre de nos propositions. Des programmes ont été modifiés, nous avons été sollicités... D’où cet intérêt de suivi sur le long terme de tous ces projets. C’est l’objet de cette fiche », indique en préambule Antoine Séguret, président FNTV13. Elle traduit l’expression d’un monde économique qui « a l’envie, le souhait, l’appétence, la compétence pour faire partie des grands projets de ce territoire. Et donc, pour en évaluer l’impact. C’est ce que l’on fait tous dans nos entreprises », avance Fabrice Alimi, président national des clubs de l’immobilier. Et cette gestion de projet, les décideurs économiques du territoire entendent la mener de façon « transverse » avec les élus, en « s’inspirant du meilleur des deux mondes ». C’est d’autant plus légitime que les entreprises sont les plus gros contributeurs de recettes publiques, rappellent plusieurs intervenants, dont Yves Delafon, président d’Africalink, qualifiant ce nouvel outil de « révolutionnaire ». Il le martèle, « on oublie trop souvent qui sont les véritables créateurs de richesse ».

Un appel aux acteurs publics 
Concrètement, ce baromètre reposera sur deux piliers forts. D’une part la neutralité, puisque « son pilotage se fera par le biais d’un consultant extérieur indépendant, garant de la méthode », précise Jean-Luc Chauvin, président de la CCIAMP. Il pourrait voir intervenir plusieurs acteurs, dont certains ont déjà été approchés. Des cabinets de conseils comme McKinsey ou KPMG, des Think tank à l’instar de l’institut Montaigne ou encore, des universitaires. D’autre part, la confiance : « Il va falloir que l’on puisse échanger avec les élus aux commandes, ils doivent comprendre que c’est quelque chose qui est fait pour améliorer l’efficacité », poursuit le président, appuyé par Frédéric Verdet, administrateur de la CPME13 : « ce baromètre n’est pas un outil pour contrôler, mais pour co-construire le territoire ».

Cette plateforme, par nature expérimentale, puisqu’il n’existe pas à ce jour d’outil territorial de ce type, intègrera deux approches complémentaires. Un suivi de la performance des projets mis en place par les collectivités en termes de réalisation, d’impacts et de bénéfices, et un baromètre de satisfaction des acteurs économiques. Son cahier des charges est en cours d’élaboration, l’appel d’offres sera lancé après les élections, pour un choix du prestataire en juin 2020 et une mise en ligne dès octobre de cette même année. La CCIAMP appliquera ce baromètre à ses propres actions, a annoncé Jean-Luc Chauvin: « la chambre étant un établissement public de l’Etat, j’ai pris la décision que l’on s’attribuerait aussi cette démarche en publiant nos résultats. Si on ose le faire pour nous, les élus peuvent le faire pour eux. Espérons que d’autres acteurs publics de ce territoire feront de même ». L’appel est lancé.

Rappel de la démarche
Le collectif Tous acteurs réunissant 60 partenaires a mis en lumière 10 idées clés pour le développement économique du territoire détaillées dans des fiches pratiques et diffusées quotidiennement entre le 3 et le 13 mars aux candidats et à la presse. Les fiches sont par ailleurs en ligne sur la plateforme Tous acteurs et diffusées sur les réseaux sociaux des partenaires.

*Les fiches pratiques 
#1 Faire des Îles du Frioul une chance pour le territoire
#2 Des Halles Alimentaires en cœurs de ville
#3 Une logistique urbaine réinventée
#4 Des mobilités fluides, performantes et décarbonées
#5 Des villes inclusives pour faciliter le quotidien des actifs
#6 Des start-up des 5 continents dans nos centres-villes
#7 Un lab de la ville bioclimatique méditerranéenne de demain
#8 Une Maison pour le business avec l’Afrique
#9 L’Etang-de-Berre, zone à forts enjeux de l’économie métropolitaine
#10 Un « baromètre » de l’action publique 

 

Crédit photo : François Moura / CCIAMP
Légende : (de g à d) : Nicolas GUYOT, Vice-président de l’UMIH 13, Thierry VANDERDONCKT, Président de LEVH, Jean-Noël LEON, Président de la PFI Provence, Fabrice ALIMI, Président National des Clubs de l’immobilier, Jean-Luc CHAUVIN, Président de la CCI métropolitaine Aix-Marseille-Provence, Yves DELAFON, Président de Africalink, Frédéric VERDET, Administrateur de la CPME 13 et Antoine SEGURET, Président, FNTV 13.