Menu principal

04.03.2020 - Tous Acteurs

10 idées clés décryptées dans des fiches pratiques à destination des candidats aux Municipales

La démarche Tous Acteurs engage depuis ce 3 mars une nouvelle dynamique, avec la diffusion quotidienne, auprès des candidats aux municipales et de la presse, d’une fiche pratique pendant dix jours.

Mots clés : 
Imprimer cette page

Le collectif Tous Acteurs, qui réunit 60 partenaires du monde économique et social, a franchi un pas de plus dans le concret et souhaite nourrir le débat sur les projets. A l’occasion d’une conférence de presse le 3 mars et comme indiqué lors de la présentation du livret de ses propositions en décembre dernier, il approfondit 10 idées qu’il décrypte dans des fiches pratiques à destination des candidats aux Municipales. Des projets propres à booster l’économie du territoire sont ainsi proposés aux candidats invités à s’en emparer.

Au cœur d’une campagne où « l’on ne parle pas suffisamment de projets », observe le président de la CCI Métropolitaine Aix Marseille Provence Jean-Luc Chauvin, le collectif a décidé de décliner les siens, propres à doper le développement économique local. Ils ont trait à des domaines aussi divers que la dynamisation du commerce en hyper-centre, l’émergence de nouvelles mobilités, la réinvention d’une logistique urbaine, le renforcement de l’attractivité du territoire ou encore la valorisation d’espaces locaux remarquables.

Une première fiche présentée : « Faire du Frioul une chance pour le territoire »
L’archipel du Frioul a ouvert le bal de ces envois journaliers et fait l’objet de la première fiche pratique. « Le Frioul représente une véritable opportunité pour nos collectivités. Ailleurs, les Métropoles ont su capitaliser sur leurs espaces insulaires, mais pas nous ». Et ce benchmark a permis de mettre en avant quelques idées visant à faire entrer « ce repère identitaire fort du territoire » dans une autre dimension, celle d’une économie bleue responsable. L’implantation d’une école de la 2ème chance des métiers de la mer, l’émergence de chantiers dans le domaine du traitement de l’eau ou des mobilités électro-solaires, la réalisation d’une éco-marina, voire la décentralisation in situ du ministère de la Mer pourraient conférer au Frioul une position de laboratoire de référence mondiale. Et ce, en visant de premières concrétisations à l’aune des JO de 2024. C’est donc un sprint de quatre ans qui s’annonce ! Pour optimiser le temps, « il nous faut œuvrer rapidement à l’émergence d’une société de gestion publique et privée et obtenir du gouvernement un statut de zone d’expérimentation ». Parallèlement, les premiers dossiers pourraient être financés dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir. « Nous irons également chercher des fonds européens ».

9 autres fiches à venir
Les partenaires ont brièvement mentionner les autres idées qui feront l'objet de fiches pratiques. Le projet de halles alimentaires en cœurs de ville, lieux semi-ouverts de vente et de dégustation de produits alimentaires locaux dans une ambiance décontractée et conviviale en centre-ville a été porté par Monique Cassar, Présidente de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat Provence-Alpes-Côte d’Azur – Délégation 13. Patricia Blanchet-Bhang, Président de l’U2P, s’est exprimé sur la problématique de la logistique urbaine, dite du « dernier kilomètre ». Camille Mandel, Responsable du développement de Cap au Nord, a quant à elle valorisé l’importance de déployer une offre de transports qui solutionne les problèmes de congestion et répond aux besoins des entreprises. Frédéric Verdet, Administrateur de la CPME 13, a soutenu l’idée de favoriser des villes inclusives pour faciliter le quotidien des actifs.

Jean-François Suhas, Président du Club de la Croisière Marseille Provence s’est porté défenseur de la mise en place d’un laboratoire d’expérimentation « in vivo » en accueillant des startup du monde entier en centres-villes. Didier Bertrand, Président de la FNAIM 13, s’est fait porte-parole de la volonté de faire du territoire un lab de la ville bioclimatique méditerranéenne de demain. La création d’une maison de l’Afrique pour favoriser le business euro-Monde Afrique a été portée par Fabrice Alimi, Président de la Fédération Française des clubs de l’immobilier. Enfin, Maurice Wolff, Membre élu de la CCIAMP présenté l’ambition collective de faire de l’Etang-de-Berre le lieu où se réinvente l’économie.

Calendrier de diffusion des fiches
#1 Faire des Îles du Frioul une chance pour le territoire : mardi 3 mars
#2 Des Halles Alimentaires en cœurs de ville : mercredi 4 mars
#3 Une logistique urbaine réinventée : jeudi 5 mars
#4 Des mobilités fluides, performantes et décarbonées : vendredi 6 mars
#5 Des villes inclusives pour faciliter le quotidien des actifs : samedi 7 mars
#6 Des startup des 5 continents dans nos centres-villes : lundi 9 mars
#7 Un lab de la ville bioclimatique méditerranéenne de demain : mardi 10 mars
#8 Une Maison pour le business avec l’Afrique : mercredi 11 mars
#9 L’Etang-de-Berre, zone à forts enjeux de l’économie métropolitaine : jeudi 12 mars
#10 Un monitoring de l’action publique : vendredi 13 mars

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la plateforme https://tousacteurs.ccimp.com/

Crédit photo : François Moura / CCIAMP.

Légende : (de g à d) : Jean-Noël LEON, Président de la PFI Provence, Fabrice ALIMI, Président de la Fédération Française des Clubs de l’immobilier, Didier BERTRAND, Président de la FNAIM 13, Patricia BLANCHET-BHANG, Présidente de l’U2P, Camille MANDEL, Responsable Développement de Cap au Nord Entreprendre, Jean-Luc Chauvin, Président de la CCI Métropolitaine Aix Marseille Provence, Jean-François SUHAS, Président du Club de la Croisière Marseille Provence, Monique CASSAR, Présidente, Chambre de Métiers et de l’Artisanat Provence-Alpes-Côte d’Azur – Délégation 13, Frédéric VERDET, Administrateur de la CPME 13 et Maurice WOLFF, Membre élu de la CCI Métropolitaine Aix Marseille Provence.