Menu principal

18.10.2019 - Tous Acteurs

Municipales 2020 : la voix du monde économique

Le monde économique présentait à la presse le 17 octobre la démarche « Tous acteurs Municipales 2020 » mise en place pour peser dans le débat des municipales sur tout le territoire.

Ils l’ont dit à maintes reprises, les acteurs économiques n’entendent pas rester sur la touche lors des prochaines échéances électorales. Avec la démarche contributive Tous Acteurs Municipales 2020, ils rassemblent pour l’heure une trentaine de structures et veulent proposer leur vision de Marseille Provence à 30 ans.

Le monde économique entend donner de la voix lors de la campagne électorale à venir. Voilà pourquoi la CCI Marseille Provence a initié officiellement, le 13 juillet dernier, une tribune à grande échelle nommée Tous Acteurs, Municipales 2020. « Les prochaines échéances auront une importance majeure, nous sommes à un tournant. Ce qui nous intéresse, c’est de proposer le projet des représentants économiques, des salariés, des différentes zones d’activité. En somme, des 105 000 entreprises du territoire dans leurs composantes larges », expose le président de la CCI Marseille Provence Jean-Luc Chauvin. Une trentaine de structures a déjà rejoint le mouvement... et d’autres affluent encore.

Car même si Marseille Provence et ses outils institutionnels ont progressé, « la compétition permanente entre territoires oblige à se doter d’infrastructures modernes ». Ainsi avec Tous Acteurs Municipales 2020, le monde économique entend « poser sa vision, son cap, comme on sait le faire dans nos entreprises ».  Le président précise le caractère « apolitique », mais aussi, « ouvert et contributif » de la démarche, via la mise en ligne d’une plateforme numérique éponyme.  A noter enfin que tous les territoires de Marseille Provence sont représentés, notamment par des associations de zones d’activités diverses, d’Aubagne à Aix-en-Provence, de Salon à La Ciotat.

Mobilité et sécurité parmi les grandes attentes

Cinq thématiques prioritaires ont été identifées : « rêver grand » pour proposer une vision à 30 ans d’un territoire qui serait « business et connecté », « attirant les talents et sachant les garder », « ouvert au monde, accueillant », et enfin, « innovant, précurseur de la transition écologique ». En avant-première, on en sait déjà un peu sur les attentes prioritaires des parties prenantes. Ainsi Alain Comba (FO) s’est-il associé à la démarche pour « apporter la vision des salariés »,  évoquant notamment la corrélation mobilité/emploi. Une thématique reprise par Robert Abela, (Association des commerçants de Plan de Campagne). « La priorité, c’est le transport. Faute de ça, de nombreux emplois sont non pourvus sur la zone ! » Richard Pagnon (UIMM) rebondira dans le même sens, évoquant aussi la question de la formation : « il faut que celles et ceux qui veulent développer leurs compétences puissent le faire. La mobilité est la clé », avance-t-il, non seulement sur le plan social, mais aussi environnemental. Sylvie Plunian (FCE), relie cette question à une autre, tout aussi prioritaire : « on a besoin de bus, de métros, de trams, mais aussi et surtout de sécurité dans ces transports ». Gérald Bollon (CPME13) pointe du doigt quant à lui, « la question de l’environnement, qui a déjà fait l’objet de propositions « fortes » de la part des adhérents de la confédération. Enfin, André Bendano (U2P) met en avant une dernière priorité : « demander aux élus de penser petit. Puisque les règles établies pour les gros peuvent difficilement être suivies par les TPE »... alors qu’elles représentent en France entre autres « 3 millions de personnes, des emplois non délocalisables, des contributeurs de l’impôt ».

Rendez-vous donc pour la restitution de ces propositions mi-décembre.

Pour contribuer, rendez-vous sur la plateforme Tous Acteurs Municipales 2020 : tousacteurs.ccimp.com