Menu principal

13.09.2018 - Tourisme

Plein soleil pour la saison touristique 2018

Nuitées à l’hôtel en hausse de 4 %, retour en force des Américains, fréquentation jugée bonne par 75 % des professionnels : la saison touristique 2018 en Provence est au beau fixe, d’après les chiffres dévoilés le 10 septembre par les comités de tourisme Provence et Paca.

« Cette saison est un bon cru, alors que le contexte n’était pas forcément favorable : le pouvoir d’achat des touristes continue de se resserrer et le Mondial a retardé le début de la saison », rappelle Danielle Milon, maire de Cassis et vice-présidente en charge du tourisme à la Métropole Aix-Marseille-Provence et au Département. « C’est le fruit d’un travail collectif de longue haleine sur l’attractivité du territoire, qui commence à porter ses fruits», estime Élisabeth Coquet-Reinier, Vice Présidente de la CCIMP. Il est indispensable d’amplifier cette démarche, en coordonnant toujours plus nos actions et nos moyens, pour démultiplier les retombées pour le territoire ». Sur l’ensemble de l’année, la Provence devrait accueillir 8 millions de touristes, soit 4 fois la population résidente.

Cette saison encore, les touristes qui viennent découvrir les Bouches-du-Rhône sont à 75 % français, issus principalement d’Île-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes et Paca. Pour les touristes étrangers, les Belges sont en tête, suivis des Allemands et des Italiens. Mais les Américains redécouvrent progressivement la Provence, avec +12 % de hausse d’arrivées à l’aéroport Marseille-Provence, contre +2 % seulement en moyenne sur l’ensemble de la France. « Cela devrait encore augmenter avec l’ouverture d’une ligne directe Marseille-New York, d’ici 2 à 3 ans, estime Julien Boulay, directeur marketing de l’aéroport Marseille-Provence. Sur l’ensemble des destinations, l’aéroport a battu ses records historiques de fréquentation cet été. » Les croisières poursuivent elles aussi leur forte progression, tout au long de l’année : « Nous atteindrons 1,75 millions de passagers fin 2018, une hausse de 15 % par rapport à 2017 », confirme Hélène Lebas, déléguée générale du Club de la croisière Marseille Provence. Malgré la concurrence des plateformes de location saisonnière de type Airbnb, l’hôtellerie tient bon avec près de 28 millions de nuitée, et des taux de remplissage allant de 75 % à 90 % selon les territoires et les établissements. « Mais les petits hôtels familiaux sont à la peine, entre les travaux de mises en conformité aux nouvelles normes et la distorsion de concurrence avec Airbnb », met en garde Frédéric Jeanjean, secrétaire général départemental de l’Union des métiers et industries de l’hôtellerie (UMIH).

Pour améliorer encore le bilan touristique, les professionnels cherchent à prolonger encore la saison, avec des évènements phares en dehors de l’été. Mais aussi à développer la clientèle familiale en proposant de nouveaux produits hôteliers et des activités spécifiques en ville. « C’est une clientèle très présente sur la Côte dAzur, mais qui ne l’est pas encore suffisamment à Marseille », analyse Vincent Gaymard, élu à la CCIMP , en charge du tourisme. Sur tous ces dossiers, le jeu collectif sera crucial : «On ne chasse pas encore assez en meute, avec un seul stand de destination Provence dans les salons par exemple. Mais on a beaucoup progressé. », estime Vincent Gaymard. L’an dernier, tous les acteurs de la filière étaient présents ensemble pour l’opération « Marseille à Paris ». Et les acteurs culturels d’Aix et Marseille proposent désormais un city pass valable sur les deux villes.