Menu principal

27.08.2015 - Tourisme

Le soleil, l’or du tourisme

Les airs, les routes, les rails … et la mer ont été chargés cet été. Le soleil continue d’être le meilleur allié des professionnels du tourisme du territoire. À mi parcours, septembre étant devenu une extension naturelle de l’été, la satisfaction semble l'emporter.

Soleil, j’écrirai ton nom sur les annales du tourisme de l’été 2015. Hélios a bien travaillé cette année. La météo, l'insécurité dans les pays du sud, qui a maintenu les Français dans leur pays, et la baisse de l'euro, qui a favorisé la clientèle étrangère, ont joué à plein en faveur du tourisme.

L’an dernier, les professionnels avaient beaucoup souffert en raison d'un arrosage copieux (en juillet et août 2014, il était tombé 100 litres d'eau au m² à Marseille). Ils s'en étaient mieux sortis en août et sur l'arrière-saison, septembre étant devenu, depuis quelques années déjà, le troisième mois de vacances d'été, voire une période plus favorable que juillet, qui a tendance à démarrer tardivement (en milieu de mois).

Globalement, sur l’année, en 2014, les Bouches-du-Rhône avait ainsi enregistré 40 452 000 nuitées, ce qui en fait le 3e département touristique de la région derrière le Var (64,2 millions de nuitées) et les Alpes-Maritimes (53,3 millions de nuitées). Le montant de la taxe de séjour s’était élevé à 2 660 032 € contre 2 086 767 € en 2012, avant la fameuse année capitale.

Les villes du littoral satisfaites

À l’aube du mois de septembre, les premiers bilans épousent la météo généreuse de cette année, notamment pour les villes de bord de mer. Ainsi, dès juin, au regard de sa fréquentation (+20 % par rapport à l’an dernier), l’office de Tourisme de Martigues pariait sur une bonne saison, qui s’est confirmée : + 40 % de fréquentation en juillet et à + 25 % mi-août.

Carry-Le-Rouet revendiquait, début août, une fréquentation en hausse de 10 % par rapport à l'an dernier, 3 000 personnes ayant franchi les portes de l'office de tourisme.

À Marseille, ils étaient 31 000 en juillet (dont 64 % d’étrangers) à avoir foulé le sol de la Canebière, où siège l’office du tourisme, mais ni plus ni moins que l’an dernier.

À Aix, l’avant saison fut un bon cru mais juillet s’affiche en retrait de 12 % par rapport à l’an dernier.

C’est toujours l'Île de France qui fournit le plus gros bataillon de touristes (22 %) devant les résidents de la région (14,7 %) – une constante depuis des années–, Rhône-Alpes (9,6 %) et Pays de la Loire (3,4 %).

Effet Eurostar ?

Serait-ce un premier « effet Eurostar », qui a vendu en juillet plus de 100 000 billets sur la ligne Londres-Lyon-Avignon-Marseille, lancée le 1er mai ? Toujours est-il que l’office de tourisme et des Congrès de Marseille a enregistré, parmi les touristes étrangers, 15,8 % de Britanniques, devant les Espagnols (14,4 %), les Italiens (12 %) et les Américains du Nord (11,5 %). À Aix, on a vu et entendu dans les rues beaucoup d’Américains, d'Asiatiques et de Brésiliens.

New York/ Marseille ?

11,5 % de clients américains dans le département : c’est un score honorable compte tenu de la suspension du vol direct New York/Marseille, consécutive aux difficultés de la compagnie qui assurait la liaison XL Airways. Ce qui fait dire aux professionnels du tourisme qu’il y « bel et bien un marché », relève Maxime Tissot, le directeur de l’Office de Tourisme et des Congrès de Marseille « chaque année, cette liaison progressait de 20 % », les Américains étant « la deuxième clientèle de l'aéroport Marseille Provence ». Sur les 13 709 sièges mis sur le marché, 11 000 avaient été vendus entre le 2 juillet et le 31 août, selon le spécialiste Tourmag.com.

La Russie ne connaît pas la même fortune : le marché subit le contrecoup de l’arrêt du vol Moscou/Marseille et plus surement de la chute du rouble. Petite consolation, la Côte d’Azur subit le même sort avec une fréquentation de cette clientèle en baisse de 20 %.

Avec 841 973 passagers, le trafic passagers de l'aéroport Marseille Provence était en hausse de 1,2 % en juillet, soit 10 000 passagers en plus par rapport à Juillet 2014. « À noter la bonne performance des lignes européennes en progression de 3,6 %, ce qui est en phase avec les bonnes performances touristiques de la destination Marseille Provence cet été. La forte progression du trafic sur l’Afrique du Nord est en partie expliquée par le décalage calendaire du Ramadan », indique le service communication de l'aéroport. Le nombre de passagers internationaux s'élève à 519 489, soit sur les 7 premiers mois de l'année, à plus de 2,7 millions. En revanche, les lignes nationales sont en perte de vitesse (- 3,2 %, autour de 315 000 passagers, et - 3 % depuis le début de l'année).

Eté culturel ?

À Marseille, l’Open Tour a enregistré une hausse de sa fréquentation de 25 % par rapport à juillet 2014 (50 000 ventes en 2014). Le Festival de Marseille (une trentaine de représentations de dance, en juin et juillet) a accueilli 22 616 spectateurs (11 846 places vendues contre 11 787 en 2014), le festival de jazz Cinq Continents « autour de 32 000 (contre 35 000 l’an dernier), soit un taux de remplissage de 88 % ».

Contacté, le MuCem, qui a enregistré 2 millions de visiteurs en 2014 dont 650 000 aux expositions, ne disposait pas de données actualisées. L’an dernier, le « joyau » hérité du titre Marseille Capitale européenne de la Culture, avait attiré 430 000 visiteurs, dont 120 000 dans les expositions payantes.

Autre attraction, le Stade Vélodrome a suscité la curiosité de quelque 10 000 personnes.

À Aix-en-Provence, le Festival international d'art lyrique annonce une fréquentation totale de 78 370 spectateurs  (84 600 en 2013). Et les ventes de billets pour les visites guidées de la ville, les excursions ou la Route de Cézanne étaient en hausse de 7 %.

En mer

Les navettes If Express, qui relient le Vieux Port aux îles d’If et du Frioul, ont transporté 434 996 passagers en 2014 (contre 419 489 en 2013) et auraient réalisé un mois de juillet identique à celui de 2013 (sans autre précision chiffrée).

Côté croisière, le dimanche 9 août restera le clou du spectacle de cette saison estivale avec 21 000 croisiéristes de 6 compagnies différentes en escale sur le port phocéen, qui accueillait ce jour-là 7 navires de croisière en simultanée, détrônant ainsi son précédent record de 17 000 passagers le 7 juin 2015.

« En 2015, l’activité croisière continue de progresser pour Marseille avec des prévisions consolidées annonçant 1,5 million de passagers dont 500 000 en tête de ligne avec 465 escales et 68 navires de 30 compagnies différentes », fait valoir la CCI Marseille Provence, associée avec la Ville de Marseille et le Grand Port Maritime de Marseille au sein du Club de la Croisière Marseille Provence.

Quant à la desserte maritime corse, l'observatoire régional des transports de la Corse vient de publier les résultats de juilet (cf. Desserte maritime corse : Quel rapport des forces ?).

Dans la région ?

La région reste la première destination d'accueil en France pour les touristes français. Selon le Comité régional du tourisme, PACA aurait enregistré 4,5 % de nuitées supplémentaires cet été (111 millions) pour un total estimé à 6,6 Md€ (300 M€ de recettes supplémentaires par rapport à 2014). La part de la clientèle française s'est établie à 61 %, en hausse de 6 points (6 millions de touristes étrangers). En terme d'hébergement, sans surprise, les locations entre particuliers de type Airbnb font recette (entre + 10 et + 30 %). L'hôtellerie, les campings, les meublés ou les résidences de tourisme sont sur des niveaux de croissance plus ... faibles, entre 2 et 7 %.

La Côte d'Azur devrait, sur les mois d'avril à octobre, faire un petit saut de 3 % par rapport à la même période de l'an passé, a indiqué le 24 août Éric Ciotti, président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes. Durant cette période, la french riviera accueille environ 7 millions de visiteurs, dont une moitié d’étrangers. En juillet, avec un trafic de 1 425 000 passagers, l’aéroport de Nice-Côte d’Azur était en augmentation de 5,1 % (à mois comparable). La fréquentation des hôtels était en hausse de 6 % en juillet avec un taux d’occupation de 83 % pour les hôtels 4 et 5 étoiles en juillet et de 90 % en août.

En France

Quant à l’Hexagone, il pourrait bien enregistrer un nouveau record mondial avec 85 millions de visiteurs, selon les chiffres donnés le 20 août par le ministre des Affaires étrangères en charge du tourisme Laurent Fabius. D’après les sondages auprès des professionnels, réalisés par le Quai d’Orsay, le taux de satisfaction des professionnels atteint 74 % en Provence-Alpes-Côte d'Azur.

A.D

 

Quelques indicateurs en 2014

- En 2014, les passagers « import » (qui séjournent en Provence) représentaient 32 % du trafic total de l’aéroport, soit 2 618 316 passagers. 47 % d’entre eux proviennent des autres régions françaises et de Paris, 53 % de l’étranger (dont 63 % d’Europe, 19 % d’Afrique).

Les Bouches-du-Rhône demeurent le premier espace de séjour d'entre eux avec 67 % des séjours, dont 1,13 million pour la seule ville de Marseille.

- La gare Saint-Charles a accueilli 10 716 820 voyageurs contre 11 518 840 en 2013. Le nombre de voyageurs ayant circulé entre la gare et l’aéroport Marseille Provence s’élève à 152 000 en 2014 (contre 143 110 en 2013).

- En 2014, le Grand Port Maritime de Marseille a accueilli 2 463 291 millions de passagers (contre 2 618 681 en 2013). Les lignes régulières (Corse, Algérie, Tunisie et autres destinations) étaient en repli 20,1 % tandis que la croisière en hausse de 11,7 %. Les croisières en tête de ligne affichent une hausse de 32,8 %, tandis que les croisières en transit, qui représentent près de 67,9 % du volume passagers, étaient en repli de 0,2 % par rapport à 2013.

- En 2014, les musées municipaux de Marseille ont accueilli au total 605 475 visiteurs (658 502 visiteurs en 2013, année de Capitale européenne de la Culture).

- Le Pass musées qui, depuis septembre 2013 permet l’accès illimité aux musées municipaux pendant un an, a été élargi en septembre 2014 au MuCEM. 419 de ces nouveaux pass ont été vendus au dernier trimestre 2014 (45 € - tarif réduit 35€).

- La visite des calanques en bateau a attiré 120 917 touristes en 2014 (contre 116 234 en 2013).


Lire sur le même sujet

Desserte maritime corse : Quel rapport des forces ?

 

 

 

Actualité(s) liée(s)

Voir toutes les actualités