Menu principal

22.09.2016 - Tourisme d'affaires

Acte I pour le nouveau World Trade Center

La SA World Trade Center Marseille Provence vient de livrer le « City Business Center ». Première pierre d’un ensemble qui comprendra un centre de congrès d'ici 2017 avant la livraison mi 2018 du « sky center » au sein de la skyline de la façade portuaire marseillaise.

Mots clés : 
Imprimer cette page

Capitalisant sur l’effet « métropole » et s’inscrivant dans les ambitions de Marseille, la société World Trade Center Marseille Provence a entrepris il y a quelques temps de rénover son site historique (investi en 1984) en vue de présenter une offre nouvelle de nature à capter les chefs d’entreprise d’ici et d’ailleurs. À travers le fringant « City Business Center » qui vient d’être livré, il fait valoir ses arguments : 660 m2 de bureaux et salles de réunion modulables et lumineux dans un style design et high tech.

Mais au delà de la modularité et de l’ambiance, la valeur ajoutée se loge surtout dans les services : location à la carte d’une vingtaine de bureaux câblés de différentes tailles, des salles de réunion (3 espaces redimensionnables) avec options (visioconférence, service de restauration) et un ensemble de prestations complémentaires (bureautique, téléphonique…). 

« Il a été pensé pour être un ensemble très classe, très moderne, indispensable pour l’image », relève Paul Chauffard, président de WTCMP. Le nouvel espace vient complèter en standing l’escape Cowork’in inauguré l’an passé et imaginé autour du concept « build and learn », avec l’animation d’une communauté au travers du partage d’idées, d’informations, de conseils (la Jeune Chambre Economique met ses formations à leur disposition), et de contenus « qui les aident à grandir ». « Voisins, ces espaces génèrent de l’émulation pour les jeunes entrepreneurs », considère Paul Chauffard.

Trois « business places »

Mais la mue du World Trade Center marseillais ne s’arrête pas là.  Dans les 10 mois à venir, la façade, l’accueil et le centre des congrès, qui se dénommera bientôt « City Event Center », vont être remodelés à leur tour. L’auditorium de 400 places et l’agora de 400 m2 pourront compléter la capacité d’accueil du tourisme d’affaires au sein de la Métropole, qui depuis quelques années s’affirme (cf. Tourisme d'affaires : La stratégie wellcome attitude ?). S’y ajoutera mi-2018, un centre d’affaire supplémentaire, « sky center » loué dans les deux derniers étages de la tour La Marseillaise le long de la façade portuaire sur les quais d’Arenc.

Argument qui peut faire la différence et pas toujours connu pour les entreprises en quête d’un « pied à terre » à Paris : le centre d’affaires marseillais y dispose d’un espace dédié, le George V, lui aussi rénové avant l’été.

Pour Jacques Pfister, président de la CCIMP (actionnaire principale de la société WTCMP), « un tel équipement est nécessaire pour jouer dans la compétition internationale des métropoles et satisfaire les stratégies ambitieuses du territoire ». Le coût global s’élève à 6 M€ HT (dont 2 M€ pour le futur sky center), dont une partie autofinancée par le WTCMP, avec l’apport de la CCI Marseille Provence, complétée par de l’emprunt pour une faible part.

Nathania Cahen