Menu principal

04.10.2015 - Territoire

Silver économie : Quand le « mieux vieillir » ouvre un marché

Classée parmi les priorités de la France de demain, la filière économique du vieillissement figure aussi parmi les axes stratégiques de la stratégie régionale d'innovation. PACA a des atouts que la 2e édition de Business Meeting Santé va valoriser.

Elle a son contrat de filière, son pôle de compétitivité (Silver Valley* à Ivry-sur-Seine, à proximité de l'un des plus importants pôles de gérontologie d'Europe), son syndicat national (Asipag depuis mars 2013), son fonds d’investissement (SISA géré par Innovation Capital, filiale de la Caisse des Dépôts) et même son propre portail (www.silvereco.fr).

Elle a son think-tank (France Silver Eco), ses rencontres internationales (la seconde édition a eu lieu en juin), ses rendez-vous d’affaires (4e édition) et même son salon virtuel (Silver Economy Expo).

Elle a des études et rapports en nombre (la Direction générale des Entreprises s’est même fendu d’une analyse détaillant les opporunités du secteur dans 8 pays), son Executive master Politiques du vieillissement à Sciences-Po Paris, son Executive MBA dédié à Audencia Nantes et même ses sessions de professionnalisation dans les plus prestigieuses écoles (Centrale-SupElec Paris, …).

Elle a enfin une loi de référence (Adaptation de la société au vieillissement) qui doit être mise en œuvre à compter du 1er janvier 2016... mais son ministre de tutelle (devenu secrétaire d’état à l’occasion des derniers remaniements) est toujours chargé des « Personnes âgées et de l'Autonomie ». Terme désuet pour cette économie globale et transversale qui sollicite tant la robotique, que les technologies mobiles, les objets connectés, les gérontechnologies, la luminothérapie ou encore l’e-santé… 

Filière consacrée parmi les priorités de la France de demain

Depuis 2013, date à laquelle la filière économique du vieillissement a été classée parmi les priorités de la France de demain (cf. Rapport Innovation 2030), la silver économie connaît une mise en lumière médiatique sans précédent.   

Cette économie, qui adresse les marchés de biens, usages et services consommés par toute une génération de baby boomers arrivant à l'âge de la retraite, s’est récemment structurée en France alors que le phénomène mondial de vieillissement des populations n’est pas une donnée nouvelle. Ou du moins, c’est l’approche économique du vieillissement avec ses promesses de croissance pour les entreprises françaises dans un pays en quête désespéré de points (…de croissance) qui s’est révélée récemment.

Transformer l’ineluctable vieillissement en opportunités économiques

La silver économie n’est pas un marché mais une mosaïque de marchés qui concernent de nombreux secteurs (santé, habitat, communication, transports, sécurité, services, distribution, loisirs, etc.) composés à plus de 90 % de microentreprises et de TPE. 

Réduire l’économie des « tempes grises » à la seule prise en charge de la perte d’autonomie des séniors serait réducteur : l'essor des nouvelles technologiques centrées sur le numérique et la robotique a ouvert de nouvelles perspectives en mettant sur le marché des outils et solutions (la révolution par les usages) réveillant le marché des seniors (vidéo-surveillance, systèmes d’alerte, domotique, télé-santé, robots de service, matériaux et textiles intelligents… ).

Socialement vieux de plus en plus jeune et biologiquement vieux de plus en plus tard

En 2014, la France comptait 16 millions de personnes de plus de 60 ans dont 6 millions de plus de 75 ans. D’après les projections de l’INSEE, un français sur 3 aura plus de 65 ans en 2020. 1,2 million de personnes se trouveraient aujourd’hui en fort déficit d’autonomie. Parmi elles, 230 000 entrent chaque année dans l'un des 8 000 établissements médicalisés en France.

Selon le Credoc, 53 % de la demande française émanerait déjà des seniors en 2015. Le gouvernement estime que le secteur pourrait générer 0,25 point de croissance annuelle en France (aux États-Unis, son taux de croissance est de 12 % par an) et générer 300 000 créations nettes d'emplois d'ici 2020 (selon la Dares). Le marché global de la Silver Economie représentait en France 31 Md€ (1,59 % du PIB) en 2010, dont 24 milliards relevant de dépenses publiques (prise en charge de la santé, aide pour l'hébergement, Aide personnalisée à l'autonomie) et 7 milliards de dépenses privées.

Retraite moyenne de 1200 €

Selon le livre blanc publié par le pôle de compétitivité mondial Solutions Communicantes Sécurisées (SCS), en partenariat avec le Pôle Eurobiomed, les besoins des grands acteurs du marché e-santé se situent prioritairement dans 4 domaines : télémonitoring, objet connecté médical, objet connecté « bien être » et optimisation du parcours de soin.

Qu’ils soient autonomes, semi ou totalement dépendants, toute la difficulté de ce marché sera de répondre aux besoins avec une offre de service en adéquation avec le pouvoir d’achat de cette tranche d'âge dite « argentée »  (la mediane de la retraite est de 1 200 € en France).

Marché pour start-ups

Si diffusion de l'offre est l'un des grands enjeux de ce marché, les start-ups ont largement investi le terrain.

En région, certaines font figure de pionnières à l’instar de la société d’Aix-en-Provence Bazile (CA de 3,5 M€, une quarantaine de salariés) qui a commencé par commercialiser en 2009 un téléphone portable doté d'un bouton, sans clavier ni écran, donnant accès à une opératrice. L’entreprise se positionne désormais comme un opérateur téléphonique offrant une plate-forme de services avec téléassistance mobile, télémédecine pour avoir un avis médical en ligne ou dispositif de rappel pour les prises de médicaments moyennant un forfait allant de 12 à 29,90€/mois.

Dans la maison connectée, la société de Sophia Antipolis M2M Solutions, qui s’est fait connaître en 2012 pour sa Blyssbox grand public, commercialisée par Castorama, a lancé en avril avec Swisscom une nouvelle box domotique intelligente qui fait converger les différents usages (santé, sécurité, multimédia, maîtrise énergétique, confort de vie).

La start-up grassoise Feeligreen, lauréate « Objets connectés » du concours d'innovation Digital-In Pulse organisé par l'équipementier Huawei France, développe des dispositifs médicaux combinant microélectronique, chimie, nanotechnologies et sciences du vivant, à l'instar de ses patchs connectés facilitant l’autonomie des patients.

La start-up aixoise I3S-Solutions propose une solution anti-errance à base de tags RFID pour lutter contre les fugues de résidents d'Ehpad atteints de la maladie d'Alzheimer.

La jeune pousse marseillaise Snoos développe des ordinateurs, tablettes tactiles, simples d'utilisation et adaptés aux seniors en maison de retraite.

Home Detection Sensor Network (HDCN), société créée en 2012 à Saint Mitre les Remparts (13), commercialise des solutions de monitoring de l'habitat 100% made in France.

En PACA, le nombre des seniors a augmenté de 21 % en 10 ans

En Provence-Alpes-Côte d’Azur, les plus de 60 ans représentaient 27,1 % de la population en 2013, soit 6,6 % de la population régionale, part légèrement supérieure au niveau national (5,7 %). Sur une population d’un peu plus de 4,9 millions d’habitants, ils totalisent 1 339 530 habitants (820 200 de 60 à 74 ans et 519 330 de 75 ans ou plus).

La Région a identifié l’e-santé et la Silver économie comme l’un de ses domaines stratégiques d’activité (DAS) dans sa Stratégie régionale d’innovation, adoptée en octobre 2013 (un guide définissant un plan d’action pour structurer et soutenir la filière est en cours de finalisation). Axes de spécialisation : l’habitat connecté, la prévention (avec des projets innovants qui couplent le  numérique et services et soins à domicile) et e-santé (avec la création d’un accélérateur d’entreprises).

Initié fin 2008, le projet « Gérontechnologies & Télémédecine », porté par le pôle SCS (basé à Rousset) et financé par l’ex Direction générale de la compétitivité, de l’industrie et des services (aujurd’hui DGE) est à l’origine de la création, à Nice, du centre d’innovation et d’usages en santé (CIU-Santé), qui propose depuis cinq ans à des industriels et scientifiques d'expérimenter, d'évaluer et de qualifier des solutions et produits dans les domaines de la santé à domicile et l'autonomie. C’est dans ce cadre que l’État soutient le développement, sur l’ensemble du territoire, de grappes d’entreprises. Cinq villes françaises se distinguent aujourd’hui dont Marseille pour « les services à la personne ».

A.D

* Lancé en 2008, le réseau s’est développé pour devenir Soliage en 2010, puis Silver Valley en 2013.

 

Business Meeting Santé : Une deuxième édition sous le sceau de la Silver Économie

La 2e edition de la convention d’affaires entre acheteurs et TPE/PME du secteur de la santé Business Meeting Santé, organisée par la CCI Marseille Provence, Eurobiomed, Interpro Santé Provence (interprofession qui regroupe les entrepreneurs publics, privés et associatifs du secteur de la santé), aura lieu le 15 octobre 2015 au Parc Chanot à Marseille, en marge du Salon des Entrepreneurs Les Échos.

30 acheteurs (hôpitaux et cliniques publics et privés, maisons de retraite, soins de suite et de réadaptation, Ehpad, centrales d'achat et de référencement …) et 70 fournisseurs (TPE et PME de l’e-santé, de la Sivler Économie, des dispositifs médicaux, biotechnologies…) sont attendus pour cet événement qui prend la forme de rendez-vous qualifiés et organisés en amont. 400 rendez-vous devraient ainsi être planifiés.

Pour accompagner la dynamique d’innovation des entreprises du territoire, un village d’innovation présentera (de 12h30 à 13h30) les technologies d’une dizaine de « pépites » (Ac Cleaner, Accelis, Bazile, Fettle, Feeligreen, HDSN, Myxity, Secuderm, snoos, Spin Off). La journée sera clôturée par un débat (à 16h30) sur les opportunités offertes en région par la Silver Économie.

Au 3e rang des régions françaises, derrière Ile-de-France et Rhône-Alpes, la filière santé est présente en PACA avec 41 000 acteurs et 170 000 salariés, soit un chiffre d’affaires consolidé de 18 Md€, pour un niveau d'investissement de l'ordre de 3,3 Md€ entre 2007 et 2012.

Plus d’infos sur http://ccip-sante2015.converve.com

 

 

Silver Economie en quelques données

• Plus de 9 milliards d’objets sont aujourd’hui liés à Internet. 

• 66 % des pharmaciens se disent prêts à vendre des objets connectés.

• Le taux d’équipement en France pour les seniors en téléphones portables est de 89 % (39 % pour les smartphones) mais seulement 59% des plus de 70 ans sont équipés et parmi eux seuls 5% possèdent un smartphone (CREDOC-2013).

• D’ici 2025, la robotique de services devrait représenter 80 % du marché global de la robotique.

• 2,5 millions de robots personnels et domestiques ont été vendus en 2011.

• En 2018, le marché de la robotique d’assistance aux personnes en perte d’autonomie (hors rééducation) devrait représenter de 1 à près de 2,5 Md€ (estimatons Erdyn).

Source : Portrail d'informations Silvereco