Menu principal

16.02.2015 - Territoire

Projet Henri-Fabre : Le défi de la mobilité

L’usine étendue du futur a quelques réglages à faire avant de pouvoir servir pleinement le développement économique : assurer l’accessibilité et la mobilité, talons d’Achille du département. La liste des opérations est en effet bien longue. Détails.

Le 2e COPIL avait priorisé un ensemble de projets structurants. C’est Annick Brun, directrice des transports et des ports au CG13, qui a passé en revue, à l’occasion du 5e Copil, ce 12 février, les avancées des différents projets recensés pour rendre efficiente l’accessibilité des sites clefs concernés par le projet Henri Fabre. À commencer par la desserte en transports en commun. « Il y a eu une profonde réorganisation de l’offre de services avec une densification du réseau de bus sur toutes les lignes interurbaines et un cadencement amélioré, toutes les 30 minutes en heure de pointe par exemple sur la ligne Martigues/Aéroport depuis septembre dernier. Cette ligne nouvelle transporte déjà plus de 8 000 passagers par mois », précise Annick Brun, à l’issue du Copil. 

Une refonte qui a concerné certes les bus bleu et jaune du réseau Cartreize du Département mais aussi les réseaux des autres autorités organisatrices de transport concernées : le Syndicat mixte des Transports de l'Est de l'Étang de Berre (SMITEEB, desserte de 8 communes) et le réseau Ulysse, géré par le Syndicat mixte de Gestion et d'Exploitation des Transports Urbains Ouest Étang de Berre (SMGETU, 9 communes). Ce dernier, qui transporte annuellement plus de 2 millions d'usagers, aurait augmenté sa fréquentation de 50 % suite à la réorganisation. « Ces améliorations seront renforcées avec la mise en service en 2014 des maillons manquants de la liaison Château Gombert vers Étang de Berre », ajoute-t-elle.

Engorgement

« Il y a en outre des avancées notables en matière d’infrastructures sur les principaux points d’engorgement. » La liste des opérations structurantes à mener est longue. Au rang de ce qui est réalisé : la mise en service de la halte ferroviaire d’Arenc en février 2013 et la livraison du carrefour giratoire D 368 / 568 en septembre dernier. À venir notamment : le pôle intermodal de Salon-de-Provence, dont les travaux sont en cours (mise en service mi-2016) ; le BHNS du SMITEEB (desserte Cap Horizon par la partie haute), dont les marchés des travaux sont prêts à être notifiés (livraison prévue fin 2016) ; le complément de l’échangeur A55 / D9, dont les procédures administratives sont en cours (travaux prévus en 2019) ; les bretelles de sortie A7 / RD 113 vers le Nord et le Sud, pour lesquelles les études de trafic ont été menées.


Parmi les autres urgences, il y a également la partie ferroviaire et les liaisons des aérogares à partir du pôle d’échanges VAMP (issu de la transformation de la gare). Ou encore le Pas des Lanciers, pôle d’échanges à enjeux pour la desserte des parc des Florides (via une nouvelle ligne du SMITEEB) et d’Empallières, en attente d’études complémentaires sur les conditions de réalisation, les coûts et le phasage.

Quatre projets retenus par l’appel à projet national TCMD

Enfin, certaines opérations du périmètre Henri Fabre ont fait l'objet d'une candidature dans le cadre du 3e appel à projet national « Transports collectifs et mobilité durable », dont les résultats ont été annoncés le 18 décembre dernier.

À ce titre, quatre dossiers ont été retenus et bénéficieront donc de subventions de l’État : le prolongement (6,2 km) de la ligne BHNS à Plan de Campagne et à la ZAC des Florides (coût de 13,2 M€, dont 2,8 M€ par l’État) dont la mise en service est prévue début 2019 ; le pôle d'échanges multimodal de Vitrolles CAP Horizon (coût de 32,5 M€ avec apport de l’État de 2,4 M€) pour une livraison fin 2016 ; les trois lignes BHNS Miramas, Istres et Martigues-Port de Bouc pour un investissement de 31,09 M€ (subvention État : 5,81 M€) et une opérationnalité début 2018. Même horizon pour les lignes maritimes sur Étang de Berre de Istres et Martigues vers Marignane (13,19 M€ et subvention État de 320 K€).

A.D