Menu principal

18.01.2019 - #TeamCCIMP

2019, une année de défis pour la CCI Marseille Provence

Face à la presse, le président Jean-Luc Chauvin a réaffirmé avec force les ambitions de la CCIMP pour 2019 : être un parlement de l’économie et un accélérateur de business pour les 105 000 entreprises du territoire.

Mots clés : 
Imprimer cette page

Photo : François Moura

C’est une année cruciale que le président de la CCIMP s’apprête à affronter : pour les entreprises malmenées par la crise sociétale que traverse la France, mais aussi pour les CCI qui doivent se réinventer dans un contexte continu de baisse de leurs dotations. En 2019, l’objectif fixé à la team CCIMP par son patron reste cependant le même : parvenir, malgré les turbulences, à satisfaire toujours plus ses clients, les 105 000 entreprises du territoire. Pour cela, la CCI entend prendre toute sa place dans le grand débat voulu par le président de la république : elle sera le porte-parole des entrepreneurs citoyens, notamment en mettant à leur disposition une plate-forme numérique de concertation locale sur laquelle ils pourront exprimer leurs doléances et participer à la construction d’un nouveau « contrat social ».

Une CCI agile et réactive

En outre, « deux ambitions vont nous guider en 2019, affirme Jean Luc Chauvin. D’abord, conforter notre rôle de premier accélérateur des entreprises et de leur business ». Deux freins doivent être levés : les difficultés de recrutement et d’accès au financement. CCI Formation regroupera l’offre de formation initiale et continue de la Chambre, en s’adaptant aux besoins spécifiques du territoire, comme la saisonnalité du tourisme, et en développant le mentorat. Parallèlement, une cellule « Performance et financement » apportera aux entreprises des réponses dans toutes les étapes-clés de leur développement. Pour plus d’agilité et de réactivité, tous les services marseillais de la CCIMP seront regroupés au Palais de la Bourse dès le mois de juin. Chaque entreprise aura un interlocuteur unique et le délai de réponse sera réduit à 5 jours maximum.

Une CCI  levier de développement et de transformation du territoire

Deuxième ambition, conforter la CCI dans sa position d’acteur de la transformation et de l’attractivité du territoire. La loi Pacte reconnait les chambres de commerce comme les agences de développement économique du territoire. « Nous allons militer pour la fusion département- métropole pour obtenir rapidement une institution efficace à une échelle pertinente », annonce Jean-Luc Chauvin. Tous les leviers de développement seront surveillés et soutenus : l’aéroport, qui ouvrira 21 lignes en 2019, dont la très attendue Marseille-Moscou, le port qui grâce au challenge Smart Port doit devenir encore plus performant, les transports et la mise en œuvre de l’agenda de la mobilité, les zones d’entreprise et l’extension de l’offre foncière, l’attractivité des centres-villes, l’accueil de grands événements comme le Congrès mondial de la nature en 2020, etc.

Cap sur l’Afrique

« Enfin, affirme le président, nous continuerons d’affirmer le leadership du territoire dans les relations économiques et commerciales avec l’Afrique : nous allons travailler, avec tous les partenaires concernés, à un projet de création de Maison de l’Afrique, pour que les entreprises européennes et africaines puissent se retrouver à Marseille et concrétiser du business ». Pour Jean-Luc Chauvin,  la France a besoin de deux ou trois grandes métropoles s’inscrivant dans la compétition internationale des territoires : "Construisons ensemble la grande capitale d'Europe du Sud et de la Méditerranée, dont la France a besoin pour rayonner dans le monde".