Menu principal

18.06.2020 - Reprise

Le Palais de la Bourse accueille le 1er événement du Syndicat des Activités événementielles

Créé en mars 2020 pour défendre la reprise d’activité suite à la crise du Coronavirus, le SAE a organisé dans le Grand Hall du Palais de la Bourse, ce jeudi 18 juin, son 1er événement.

Mots clés : 
Imprimer cette page

Très lourdement impactée par les conséquences de la crise Covid-19, la filière événementielle du territoire (sociétés techniques, agences événementielles, lieux et prestataires associés : traiteurs, photographes, DJ) s’est structurée en mars 2020 dans un syndicat pour défendre une reprise des activités au plus tôt.  A l’échelle de la France, près d’un tiers de l’activité annuelle événementielle a été perdue. Sur le territoire, ce sont 139 millions de pertes estimées entre mars et juin 2020.
 

Faire repartir la filière
 

Le SAE, qui compte 357 adhérents à ce jour, représentant près de 3.000 salariés, organisait ainsi au Palais de la Bourse, le parlement de l’économie, son premier événement « L’appel du 18 juin », une matinée de sensibilisation à l’importance de faire repartir rapidement la filière évènementielle en tenant compte des nouvelles contraintes sanitaires.

« La crise sanitaire à figé les activités économiques dont le métier repose sur les relations humaines et sociales… des activités à l’opposé de la distanciation physique qui s’est alors imposée à tous. Nous devons donc nous adapter, apporter des réponses nouvelles, faire des propositions pour que les évènements puissent se tenir sans risque et pour que l’activité de nos entreprises redémarre. L’opération d’aujourd’hui est la preuve qu’il est encore possible d’organiser des manifestations et des évènements », explique Jean-Luc Chauvin, Président de la CCI métropolitaine Aix-Marseille-Provence devant les 150 participants masqués.
 

Des mesures de soutien
 

Ces dernières semaines, les équipes de la CCIAMP ont travaillé avec le SAE pour soutenir la filière :

  • Elaboration d’un parcours de formation sanitaire Covid-19, pour que chaque entreprise fasse monter en compétence un collaborateur sur ces questions de sûreté sanitaire ;
  • En réservant une place particulière aux acteurs de la filière évènementielle au sein du Métropolitain Business Act, le dispositif qui encourage le business local, en mettant en relation des entreprises locales entre elles ;
  • Contribution à l’élaboration d’un livre blanc, regroupant des propositions pour une reprise réussie, et à plus long terme pour une filière évènementielle plus résiliente face aux chocs de toute nature.