Menu principal

06.02.2020 - Port

Smartport Challenge #2 : 8 défis pour inventer le port du futur

Pour sa première édition en dehors de Paris, le salon national Euromaritime a accueilli le lancement de la 2e édition du Smartport Challenge le jeudi 6 février au Parc Chanot à Marseille.

Ce challenge, qui s’inscrit dans le cadre de la démarche Le French Smart Port in Med, portée par le Grand Port Maritime de Marseille, la CCI Métropolitaine Aix Marseille Provence et Aix-Marseille Université, est soutenu par la Préfecture des Bouches-du-Rhône, la Région SUD – Provence-Alpes-Côte d'Azur et la Ville de Marseille.

8 défis sont proposés par des grands groupes internationaux présents sur le territoire métropolitain et des partenaires publics : CMA CGM, EDF, Etat / Syndicat des pilotes / AtmoSud, Hammerson – Les Terrasses du Port, Interxion - EDF – Dalkia Smart Building, Naval Group, Traxens, Port de Marseille Fos.

Les start-up ont jusqu’au 22 mars 2020 pour candidater. Les lauréats se lanceront ensuite dans une phase d’expérimentations début mai, avec l'accompagnement de l'équipe projet et thecamp pour une durée de 5 mois. En juillet 2020, un Smartport Day sera organisé pour dévoiler les solutions innovantes portées par les start-up sélectionnées qui recevront par ailleurs une enveloppe de 15 000 €.

Zoom sur les 8 défis

Défi 1 : Energies renouvelables pour conteneurs frigorifiques
Porté par : CMA-CGM

Comment garantir l’alimentation électrique des conteneurs frigorifiques grâce à un dispositif mobile basé sur les énergies renouvelables ? La mise en place d’un dispositif d’alimentation des containers frigorifiques qui soit mobile et basé sur une énergie renouvelable (éolien, solaire…) permettrait d’augmenter le nombre de containers sur le terminal (à l’import et à l’export) et d’optimiser les flux logistiques en s’affranchissant d’un stockage sur l’emplacement fixe des prises.
En savoir plus


Défi 2 : Valorisation énergétique des eaux usées des bateaux de croisières
Porté par : EDF 

Comment utiliser les eaux usées des bateaux de croisières pour produire de l’énergie ? Les eaux usées représentent un volume journalier de 1900 m3 par navire de croisière et un potentiel énergétique valorisable localement sous différentes formes (calories, biogaz, énergie thermique, énergie électrique, etc.). La valorisation énergétique locale des eaux usées pourrait permettre non seulement de minimiser les rejets en mer mais également de réduire les émissions de gaz à effet de serre liées à l’acheminement de ces eaux usées vers des stations d’épuration.
En savoir plus


Défi 3 : Favoriser l’éco-pilotage des navires de croisières
Porté par : Etat (DREAL) - Syndicat des pilotes – AtmoSud

Comment intégrer les paramètres liés à la qualité de l'air en temps réel pour favoriser l'éco-pilotage des navires en zone portuaire, en mesurer l'impact et proposer des options de manœuvre ? Le défi vise à proposer des outils d’aide à l’éco-pilotage des navires par une mesure en temps réel des impacts des manœuvres des pilotes. Les vitesses, les trajectoires d’approche du quai et les puissances utilisées lors de l’arrêt ou de l’évitage des navires sont autant d’opportunités d’appliquer ces méthodes.
En savoir plus


Défi 4 : Démonstrateur aspects environnementaux « River Cooling »
Porté par: Interxion - EDF - Dalkia Smart Building

Comment mettre en évidence les aspects environnementaux et démontrer l’innocuité de la solution de refroidissement des data centers Interxion MRS2 et MRS3 sur son environnement ? La solution de refroidissement « River Cooling » est une technologie environnementale innovante qui permet de réaliser un échange de calories avec l’eau d’une ancienne installation industrielle afin de rafraîchir les data centers. La technologie permet ainsi d’éviter l’usage des groupes froids, et donc de limiter la consommation énergétique des bâtiments et leur empreinte carbone. L’objet du challenge est de démontrer, et le cas échéant, de communiquer sur l’innocuité de la solution « River Cooling » sur l’environnement proche, en particulier sur le milieu marin, i.e. la ressource en eau et la faune et la flore associées.
En savoir plus


Défi 5 : Valorisation des initiatives durables des acteurs du port de Marseille Fos
Porté par : Hammerson – Les Terrasses du Port

Comment créer une solution innovante, interactive et pédagogique à destination du grand public pour mettre en valeur toutes les initiatives « vertes » des acteurs publics et privés présents sur le Port de Marseille Fos  L’objectif du défi est de recenser l’ensemble des initiatives développées par un maximum d’acteurs du Port afin d’offrir une image exhaustive, attrayante et mise à jour régulièrement et facilement des engagements « verts ». Ces solutions devront pouvoir être implantées facilement dans divers univers/supports : sièges d’entreprises, salons, sites internet, centre commercial.
En savoir plus


Défi 6 :  Contrôle des navires et des infrastructures portuaires grâce à l’IoT
Porté par : Naval Group

Comment améliorer les opérations de contrôle des navires en exploitation ou en escale ainsi que des infrastructures portuaires grâce aux objets connectés et à la digitalisation des opérations de contrôle ? Il s’agit d’améliorer la gestion d’un parc d’équipements nécessitant un suivi particulier (contrôle réglementaire, calibration d’appareils de mesures, traçabilité d’opérations de contrôle…). La solution proposée devra être adaptée à l’environnement spécifique des navires où le déploiement de réseaux et l’utilisation de fonctionnalités sans fil peut être très contraint.
En savoir plus


Défi 7 : Sécurisation des Smart Containers
Porté par : Traxens

Comment limiter les immobilisations de conteneurs en automatisant certaines opérations de contrôle grâce un système complémentaire de sécurisation des containers ? Proposer une solution complémentaire à la technologie IoT de la Traxens-Box qui sécurise déjà les « Smart Containers » par détection d’ouverture de porte grâce à des capteurs de lumière. Une seconde source d’information, possiblement récupérée via BLE, qui viendrait corréler/réfuter cet évènement détecté permettrait l’usage de la donnée par les différents acteurs.
En savoir plus


Défi 8 : Images vidéo, IA et fluidité portuaire
Porté par : Port de Marseille Fos

Comment utiliser les caméras installées sur le Port pour optimiser les flux routiers et ferroviaires et diminuer leurs impacts environnementaux ? Utiliser la source vidéo de captation des flux routiers et ferroviaires afin de les modéliser et développer une analyse prédictive en s’appuyant sur l’intelligence artificielle permettant ensuite la mise en place d’actions opérationnelles : optimiser les déplacements et fournir des recommandations localisées dans le temps et l’espace sur la réduction possible de mouvements inutiles.
En savoir plus
 

Information et candidature : lefrenchsmartportinmed.com