Menu principal

12.07.2018 - Politique de la ville

Renaissance du centre-ville : Aubagne et la CCI signent avec le succès

En 2015, le centre-ville d’Aubagne perdait peu à peu ses commerces. Trois ans après, il affiche 21 ouvertures. Une des nombreuses réussites de la convention de partenariat liant la CCIMP et la ville d’Aubagne, initiée en 2015 et dont le deuxième acte a été signé le 12 juillet.

« Le dynamisme commercial et le bien-vivre des centres-ville sont la première préoccupation signalée par nos entreprises, c’est une priorité pour la Chambre, souligne Jean-Luc Chauvin. Le partenariat dans ce domaine entre Aubagne et la CCI a été un exemple, qui a été suivi par beaucoup d’autres communes ». « En jouant collectif, nous avons réussi à démentir l’argument selon lequel les centres des villes moyennes seraient condamnés à dépérir face au commerce en ligne », martèle Gérard Gazay. Dans la première phase de la convention, la CCI a apporté son expertise pour aider la réflexion sur la rénovation du centre historique, la promotion de la ville, la complémentarité de son offre commerciale et les bonnes pratiques de vente. « Nous avons eu, entre autres, des retours très précis par des clients mystère qui venaient dans nos magasins », détaille Hélène Bruhin, présidente de l’association Le Cap, regroupant plus de 100 commerces aubagnais.

Les prochaines étapes du partenariat vont porter sur le marketing numérique et le commerce en ligne, la mise en place d’une charte des devantures de magasin, d’un parcours touristique et d’une marque de territoire pour Aubagne. L’ensemble s’articulant avec le plan local d’urbanisme :« Les centres-ville ont besoin d’un parc de logements diversifié, sinon ils se paupérisent, rappelle Jean-Luc Chauvin. Les nouvelles générations ont envie de centre-ville et cela doit nous inciter à y implanter  des espaces de convivialité mais aussi du coworking et des fab lab.  » Pour le maire d’Aubagne, « l’avenir est au commerce de proximité ». Le deuxième acte de la convention entre Aubagne et la CCI va se poursuivre jusqu’en 2021.