Menu principal

23.09.2019 - Patrimoine

Histoire du Port de l'Anse de la Réserve

Dans le cadre des Journées européennes du Patrimoine, découvrez l'histoire de ce port géré par la CCI Marseille Provence depuis septembre 2018.

Mots clés : 
Imprimer cette page

Les Journées Européennes du Patrimoine ont été l’occasion de s’immerger dans l’histoire du Port de l’Anse de la Réserve. Affermée dans un premier temps par l’administration de la guerre pour l’entrepôt et le commerce des coquillages, l’Anse de la Réserve servait également à l’immersion des bois de mâture qui trouvaient là une zone propice leur évitant de se piquer et d’éprouver des altérations. Les conditions y étaient si favorables que l’on estimât que l’attribution de l’Anse à un seul usager représentait un monopole extrêmement préjudiciable. Il fut donc fait appel à la Chambre de Commerce de Marseille qui signa en 1851, une convention avec le Génie Militaire pour l’affermage de « deux surfaces d’eau » situées au fond de la réserve des pêches du fort Saint-Nicolas et destinées « à l’immersion des bois de mâture ». La gratuité de l’occupation de la surface ayant été refusée par l’administration militaire, la Chambre conserva le système de redevance pour les occupants de la Réserve, n’en tirant aucun bénéfice puisqu’elle le loua au prix qu’elle-même payait pour son bail renouvelable.

En 1940, l’activité des commerçants en bois diminue, perdant l’importance qu’elle avait au XIXème siècle. Les difficultés de recouvrement des redevances se multipliant et l’intervention modératrice de la Chambre pour la répartition de la surface d’eau entre commerçants devenant moindre, la Compagnie Consulaire prend la décision de ne pas renouveler son amodiation de l’Anse de la Réserve.

En 1963 le chantier de construction du tunnel sous le Vieux-Port obligera l'Union Nautique Marseillaise et le Rowing Club d'aviron à se déplacer dans les installations du nouveau port de plaisance de l'Anse de la Réserve, alors prévue pour près de 200 bateaux disposant de 324 m de quais abrités par 222 m de digues.

En 1973, la ville de Marseille récupère auprès des autorités concernées la concession des installations de plaisance du Vieux-Port, de l'Anse de la Réserve et de l'Anse du Pharo. 

L’Anse de la Réserve abrite aujourd’hui l’Union Nautique Marseillaise (UNM), le plus vieux club nautique de Marseille créé en 1882 ; un club d’aviron, le Rowing Club créé en 1910 et les scouts marins
Après 89 ans aux services des activités nautiques (1851-1940), la CCI Marseille Provence revient prendre les commandes suite au vote du Conseil de la Métropole Aix-Marseille-Provence du jeudi 28 juin 2018, qui la désigne Délégataire de Service Public pour la gestion et l’animation du plan d’eau et du terre-plein de l’Anse de la Réserve.