Menu principal

12.12.2017 - Microélectronique

Comment STMicroelectronics lie innovation et engagement sociétal...

L'unité de Rousset de microelectronique vient d'installer « COOLab », un espace collaboratif couplé avec un laboratoire de fabrication numérique dédié aux objets connectés. Pensé pour les salariés mais ouvert aux étudiants de plusieurs écoles d'ingénieurs.

Mots clés : 
Imprimer cette page

 

« Agile ». Á force d'être employé pour tout et n'importe quoi, le terme semble déjà galvaudé. Mais l'agilité représente aussi une façon d'être, un état d'esprit, et c'est dans cette optique que STMicroelectronics a décidé d'implanter au sein de son unité de production de semi-conducteurs à Rousset un nouvel espace d'accélération de l'innovation dans les objets connectés.

Chacun de ses salariés (ils sont 2 600 sur le site) peut potentiellement montrer à son management son habileté à concevoir une solution qui améliorera son environnement de travail quotidien ou expérimenter une idée originale de produit, qu'elle serve à terme l'entreprise ou ses projets plus personnels.

Ce « COOLab » a été inauguré le 7 décembre sur 135 m2. Il comprend un espace d'échanges, de réflexion et de formation visant à évaluer l'intérêt d'une idée et un laboratoire de prototypage et de test pour la réaliser, grâce à des outils et composants de pointe tels qu'imprimantes et scanner 3D, découpeuse vinyle, graveuse de circuits imprimés, usinage à commande numérique, cartes de programmation, microcontrôleurs...

 

Catalyseur d'innovation

« Nous voulons développer l'engagement, les initiatives créatives, le goût de l'entrepreneuriat, confie le directeur de l'usine, Philippe Marc. Opérationnel en janvier 2018, notre "COOLab by ST" est un outil créé par et pour les salariés ».

Selon que le projet poursuit des objectifs personnels ou professionnels, une procédure différente s'applique. Dans le premier cas, le collaborateur « innovateur » utilise le lieu lors de ses heures de loisirs et peut être mis en relation avec le tissu académique pour le finaliser. Dans le second, il soumet son idée à un comité technique, puis un comité de pilotage et peut fréquenter le laboratoire sur son temps de travail.

Dans les deux cas, il bénéficie, s'il le souhaite, du support d'une équipe de quatre personnes (chef de projet, « lab manager », chargé de relations avec le tissu académique et un alternant), voire d'une formation pour pallier ses carences techniques. Lorsque l'utilité concrète d'un projet professionnel est validée, par exemple s'il permet d'optimiser une méthode de maintenance prédictive ou un procédé, le management se prononce sur les investissements nécessaires à son industrialisation.

Á l'échelle de STMicroelectronics, l'installation et l'équipement de ce laboratoire n'est pas très coûteux, de l'ordre de quelques dizaines de milliers d'euros pour l'acquisition des machines, poursuit Philippe Marc. Nous voulions une structure ouverte, légère, flexible, facilement accessible. COOLab se pose en catalyseur d'innovation dans les objets connectés pour créer de la valeur. Quelles que soient les personnes ou leurs fonctions dans l'entreprise, nous leur offrons l'opportunité et les moyens de passer de l'idée à la réalisation. Apprendre en pratiquant est vecteur de bien-être au travail ». Les projets aboutis seront valorisés sur un site internet spécifique.

Propulseur de solutions

STMicroelectronics fait profiter de son initiative le tissu académique. Une convention a été conclue avec l'École nationale supérieure des Arts & Métiers ParisTech d'Aix-en-Provence, l'École nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne à Gardanne, l'ISEN Yncrea Méditerranée de Toulon, Polytech Marseille et Nice-Sophia ainsi que l'association FabLab de Centrale Marseille et le L.A.B d'Aix-en-Provence.

« STMicroelectronics s'implique déjà dans des plates-formes collaboratives de R&D ou sur les ressources humaines. COOLab relève de la même approche avec les étudiants. Il leur facilite l'accès à nos technologies et moyens afin qu'ils innovent en fonction des spécificités de chaque établissement, insiste Philippe Marc. En les hébergeant sur notre site, nous avons aidé des start-up comme Sunpartner ou Nawa Technologies à décoller. Nous pouvons imaginer que les solutions expérimentées ici donnent lieu demain à d'autres créations d'entreprises. Cette ouverture à l'écosystème académique régional rend COOLab unique en France dans le groupe. C'est ainsi que nous concevons notre engagement sociétal ».

 

--- Jean-Christophe Barla ---

©JCB