Menu principal

15.09.2020 - Mesures sanitaires

Covid-19 : des mesures renforcées dans les Bouches-du-Rhône

Le Préfet a annoncé le 14 septembre une série de mesures en vigueur jusqu’au 1er octobre pour renforcer la lutte contre le coronavirus dans le département.

Mots clés : 
Imprimer cette page

Maj. au 21.09.20

La dégradation constante de la situation sanitaire liée à la Covid-19 depuis août et qui continue depuis début septembre à Marseille et dans les Bouches-du-Rhône a poussé l’Etat à demander au Préfet des mesures restrictives spécifiques. Décryptage.
 

Port du masque


Le port du masque, d'abord obligatoire dans 27 communes du département de 6h à 2h, à l’exception des espaces naturels de grande dimension comme les calanques à Marseille, a ensuite été restreint à 17 communes : Allauch, Aubagne, Auriol, La Ciotat, Marseille, Plan-de-Cuques, Septèmes-les-Vallons, Aix-en-Provence, Gardanne, Les Pennes-Mirabeau, Saint-Martin-de-Crau, Tarascon, Berre-l’Étang, Châteauneuf-les-Martigues, Marignane, Port-de-Bouc, Rognac.

Dans toutes les autres communes, le port du masque est obligatoire sur les marchés, aux abords des établissements scolaires et des commerces (jusqu’à 50 mètres aux alentours), dans les espaces extérieurs des zones commerciales, dans les espaces d’attente pour accéder à un transport en commun terrestre, fluvial, aérien ou maritime.

Le port du masque reste obligatoire dans les transports collectifs dans tout le département.


Rassemblements


Les bars, restaurants, cafés et commerces d’alimentation générale demeurent fermés de 00h30 jusqu’à 06h00. La consommation debout et les consommations partagées (chicha par exemple) y sont interdites.

L’organisation de soirées dansantes dans les établissements recevant du public est interdite. De plus, la diffusion de musique amplifiée sur la voie publique susceptible de générer un rassemblement l’est tout autant comme la vente d’alcool à emporter après 20h et la consommation d’alcool sur la voie publique.

Les manifestations de grande ampleur prévues dans les prochaines semaines sont annulées : Fête des Voisins (18 septembre), Foire Internationale de Marseille (25 septembre au 5 octobre), Journées européennes du patrimoine (19 et 20 septembre).

Les événements de plus de 1 000 personnes dans les lieux ouverts au public sont interdits, ainsi que les fêtes étudiantes et les sorties scolaires dans l’enseignement primaire et secondaire.

Pour les communes avec un taux d'incidence de plus de 100 cas positifs pour 100 000 habitants :

  • La capacité d’accueil dans les établissements recevant du public est limitée à 1 000 personnes assises, sous réserve du respect du protocole sanitaire, à savoir occupation d’un siège sur deux ou éloignement d’un mètre minimum de chaque participant ou spectateur et distribution de gel hydroalcoolique.
     
  • Les buvettes et autres points de restauration debout seront interdits, notamment dans les enceintes sportives et à leurs abords immédiats.
     
  • Les vestiaires des installations et équipements sportifs publics, à l’exception des piscines, sont fermés.
     
  • Les rassemblements statiques de plus de dix personnes sur les plages, dans les parcs, jardins et plans d’eau sont interdits.


Transport


La cadence des bus, métros et trams, en particulier aux heures de pointe, sera renforcée en relation avec les autorités organisatrices des transports compétentes.


Renforcement des contrôles et sanctions


Tout établissement accueillant du public (cafés, bar, restaurants…) qui n’assurerait pas le respect pas leur clientèle des gestes barrières feront l’objet d’une procédure de fermeture systématique.

Les forces de police et de gendarmerie multiplieront les contrôles pour s’assurer que ces obligations soient bien respectées.

L’inspection du travail organisera par ailleurs des contrôles renforcés dans les entreprises.

Chaque fois que possible, le télétravail et les horaires décalés, seront encouragés pour les activités qui le permettent.


Télécharger le tableau des mesures.

Ces mesures sont régulièrement mises à jour sur le site de la préfecture. 

Consulter le communiqué de presse de réaction de la CCIAMP.