Menu principal

12.07.2017 - Maritime

Emyg veille au mieux-être des coquillages et crustacés

La PME de Carnoux-en-Provence, qui conçoit et commercialise des installations de purification et de stockage de coquillages et crustacés, engrange les fruits de ses investissements R&D. Industrialisation accélérée pour son conteneur Aquaviva développé avec la CMA-CGM ....

 

« Nous engrangeons aujourd'hui les fruits de nos investissements de R&D et commerciaux », se réjouit Alexandra Fagiano, directrice des opérations d'Emyg Environnement & Aquaculture. Implantée à Carnoux-en-Provence et dirigée par Giancarlo Fagiano, l'entreprise familiale conçoit et commercialise des installations de purification et de stockage de coquillages et crustacés.

Avec sa technologie Innopure, elle intervient également dans le traitement et la purification de l'eau en circuit fermé. Et en partenariat avec la CMA-CGM avec laquelle elle a mis sur pied une société commune, elle propose le conteneur Aquaviva pour transporter vivants d'un bout à l'autre des mers et océans et dans une eau proche de leur milieu naturel des homards, des huîtres, des moules...

« Aujourd'hui, les trois activités commencent à se nourrir de leurs synergies » poursuit-elle. En 2016, Emyg réalisait 2,8 millions d'euros de chiffre d'affaires. Elle table sur 3,3 millions d'euros cette année et 5 millions l'an prochain. Elle emploie 16 salariés.

 

520 installations dans le monde

« Nous avons vendu notre solution à une dizaine de mareyeurs dans l'Ouest de la France et nous négocions avec trois autres sociétés. La signature devrait se concrétiser cet été » indique Alexandra Fagiano.

En Charente-Maritime, l'entreprise a décroché sept nouveaux clients chez des pêcheurs et ostréiculteurs. Elle a su convaincre aussi des grossistes en fruits et légumes diversifiés dans les produits de la mer, comme le groupe provençal Canavese, ainsi qu'à l'étranger.

« Au Maroc, nous livrerons avant la fin de l'été une deuxième ligne à Azura, grossiste de fruits et légumes, spécialisé dans la tomate. Le Royaume veut promouvoir l'aquaculture. Des mareyeurs investissent dans des centres de stockage et choisissent nos solutions pour remplacer des lignes existantes ou augmenter leur capacité. En Tunisie, nous avons fourni "Les Délices de la Mer". Sur le Maghreb, nos références internationales sur Innopure crédibilisent l'intérêt de nos produits ».

Emyg revendique 520 installations réparties dans le monde. « En juin, nous avons livré aux Pays-Bas à Lenger Seafoods 26 lignes "Innopure" pour des palourdes. C'est notre plus forte vente ».

 

Après les homards, les huîtres

En Amérique du Nord, Emyg a signé avec Taylor Shellfish Farms qui approvisionne le marché asiatique en Géoduck, une espèce uniquement transportable dans l'eau. Aux États-Unis, un VIE prospecte pour elle depuis Miami les opportunités de marché. L'Amérique du Sud viendra dans un second temps.

« En 2018, nous démarcherons Chine, Japon et Vietnam, mais nous ne négligeons pas l'Europe du Nord qu'un commercial récemment recruté a mission de développer ».

Un nouveau challenge s'annonce pour l'automne avec le conteneur Aquaviva : « Nous avons démontré son attrait pour le homard sur un acheminement de 14 jours entre Halifax au Canada et la Hollande. Nous allons effectuer un test d'Halifax à Shanghai sur 58 jours sur des huîtres de la Maison BeauSoleil au Canada. D'ici fin 2017, nous espérons accroître la flotte de 10 à 50 conteneurs et prouver au plus tard en 2018 qu'Aquaviva peut transporter dans des emballages adaptés à chaque espèce des homards, des tourteaux, des huîtres, des palourdes et même des langoustes ! ». 

 

Jean-Christophe Barla