Menu principal

03.05.2017 - Mandature

Jean-Luc Chauvin face à la presse en quelques hashtags

il s'agissait de sa deuxième rencontre avec les journalistes depuis son élection en novembre dernier à la présidence de la CCI Marseille Provence. Qu'a fait l'équipe élue de ces six premiers mois mais surtout que vont-ils faire des 18 à venir. Les idées forces en quelques mots clefs.



C’était sa deuxième séquence avec la presse. Pour la première, le 23 janvier dernier, il était question de présenter son équipe et les 11 enjeux de sa mandature. Cette fois, toujours entouré de ses élus, il s’agissait de dépasser le stade des mots et donner quelques gages d’une CCI en marche et « [qui sera] utile pour les 94 000 entreprises ».
En contraste avec l’actualité politique (pas de « punchlines » sur le marché du travail inopérant en France, la fiscalité qui entrave ou la dépense publique qui obère), le représentant des entreprises veut opérer à chaud sous l’aiguillon d’un projet « ou plutôt des projets » qui ont été définis « ensemble » ces six mois durant : deux séminaires, 30 réunions de travail avec échanges croisés entre élus et collaborateurs, ont ainsi accouché d’un diagnostic partagé et de feuilles de route.
 
 
#Quick win
Planification et surveillance des réalisations. Outre le style et la méthode revendiquant l’appropriation des codes de l’entreprise (réactivité, rapidité, agilité), la nouvelle équipe est consciente qu’il « faut des réalisations concrètes car ce sont les réussites du quotidien qui construisent au fur et à mesure un grand projet ». D’où une surveillance des réalisations avec un mode de fonctionnement en Quick win. Au compteur : 30 projets prioritaires à conduire en 18 mois.


 
#Tous Entrepreneurs Tour
Engagement : ne pas être hors sol pour ne pas être hors sujet. « On va faire fonctionner la CCI avec les entreprises de ce territoire ». Les élus partent donc sur le territoire pour confronter – en sept dates, sept lieux, sept rendez-vous (cf.plus bas) -  leurs projets auprès des chefs d’entreprise mais aussi pour les entendre « sur leurs sujets ». « La preuve par l’action d’une CCI connectée à ses entreprises, qui sont ses clientes », dixit Jean-Luc Chauvin. Cri de ralliement : « Tous entrepreneurs ».


 
#Métropolitain business act
Camisole de force de l’économie française : Le besoin de financement des entreprises. « Il y a aujourd’hui un maquis d’offres, et l’entrepreneur ne les connaît pas toutes, ne sait pas vers laquelle se diriger, celles qui sont appropriées quand il passe de TPE à PME ou de PME et ETI. Comment financer nos entreprises pour leur donner les moyens de se financer et rester ici ? Cet enjeu est vital car que nous manque-t-il pour être une grande métropole européenne ? des ETI en grand nombre pour créer de l’emploi en grand nombre ».

Avec son Métropolitain business act, la CCI Marseille Provence souhaite faciliter « une synergie de business entre les entreprises locales, notamment dans les achats via une charte d’engagement entre entreprises » mais aussi la mise en œuvre d’une véritable place financière qui soit le lieu unique de référencement de toutes les offres du financement de l’entreprise.
 
 
#Méditerranée
Notion ultra chargée et sur étudiée (dirait Alain Rey, le linguiste français le plus médiatisé), encore très attachée aux travaux de Fernand Braudel et au passé. Une vision qui sature le présent mais qui borne peut-être un peu trop l’avenir…
Jean-Luc Chauvin, lui, fait de cette mer intérieure « la passerelle de l’Europe et de l’Afrique. Les besoins en investissements sont estimés de 118 Md$. Le taux de croissance y est de 5 %. On la regarderait et on n’irait pas !? La Méditerranée doit être un accélérateur du business entre l’Afrique et l’Europe. Marseille, par son histoire et son positionnement géographique, doit revendiquer et assumer cette place naturelle. L’ouverture sur le monde est l’une des priorités de notre mandature ».

Le président de la CCI Marseille-Provence* participera les 4 et 5 mai à la 5e édition de Hub Africa (rencontre qui réunit des acteurs économiques d’une quinzaine de pays d’Afrique mais aussi d’Europe) à Casablanca (Maroc), placée cette année sous le thème de « l’entrepreneur, acteur de l’intégration africaine ».
 
#Centres-villes
Ligne de crête : sortir les villes de la désertification avec à l’appui, un « plan d’urgence d’envergure métropolitaine ». « Aucun touriste ne se balade dans des centres-villes mal organisés, désertifiés, mal habités. Le centre-ville a une vocation économique majeure dans le fonctionnement du territoire ».

L’idée est (enfin) d’appréhender le sujet autrement que par le seul prisme du commerce et en faire une question d'aménagement nécessitant un traitement simultanée d’un ensemble d’enjeux : fonciers et immobiliers, déplacements, habitat et le logement, activités commerciales (cf. Le sursaut des villes moyennes). Raison pour laquelle Jean-Luc Chauvin insiste sur le fait que s’il soutient la démarche de zones franches en centres-villes (la Métropole a fait valoir qu’une fois les élections présidentielles passées, elle déposerait trois demandes de création de ZFU pour les villes de Marseille et de Miramas ainsi que pour la Vallée de l’Huveaune), la fiscalité ne peut être qu’un des leviers à actionner.
 
« Nous avons déjà enclenché. Ainsi de notre partenariat avec la ville d’Aubagne, pour recréer l’espace urbain ». Aussi, la CCI a porté la demande auprès de la Métropole d’un schéma d’urbanisme commercial car il est nécessaire « d’observer, de prévoir ce qui se passe au niveau commercial. Cela permettra aux élus de prendre des décisions en ayant une vision cohérente des déplacements, des mobilités et des besoins ». La CCIMP contribue aussi au plan « Ambition centre-ville », lancé récemment par la Ville de Marseille et qui comprend une série d’actions à plus ou moins moyen long terme en faveur de l'hypercentre.

Des outils existent et l’équipe consulaire en charge de ces questions comptent bien les exploiter, est-il souligné. Ainsi, consultée dans le cadre des documents d’urbanisme en tant que personne morale sur le périmètre de préemption de la Ville de Marseille, la Chambre a « certes voté un avis favorable mais a fait des recommandations pour demander une extension du périmètre de préemption commerciale. À quoi cela sert ? à créer de la diversité commerciale, de la vie et à éviter les locaux fermés tout simplement ».
 
 
#Aéroport, Port, Université (AMU) et grandes écoles (Kedge Business School)
 Lignes de force. Pour la nouvelle équipe consulaire, infrastructures et grandes écoles sont les clés du succès dans une compétition entre grands territoires, où savoirs et capital font la différence. « Ce sont LES outils majeurs pour le développement futur du territoire, DES accélérateurs essentiels et UNE chance inouïe de les avoir »
 
#Marseille, Port de Lyon
«Tout le monde sait que le Havre est le port de Paris. Ici, on a des débats de théoricien pour savoir si Marseille doit être le port de Lyon ou si Lyon doit être la base arrière de Marseille. Pour nous c’est très clair, peu importe, Marseille doit être le port de Lyon et être reconnu comme le port de Rhône-Alpes ». Et de défendre la création d’un « Haropa du sud » (HAROPA est l'ensemble portuaire de l'axe Seine réunissant les ports du Havre, de Rouen et de Paris) qui partirait de Marseille et remonterait le Rhône jusqu’à Lyon voire au-delà.
« Si on veut gagner cette bataille du ranking des ports, il faudra investir dans les infrastructures en sortie du port, sur l'hinterland, en mode fluvial et ferroviaire… Il y aura des décisions importantes à prendre le temps de cette mandature ».

De même, la CCI soutiendra toutes initiatives qui feront que le « Marseille a une longueur d’avance sur les ports de Méditerranée mais aussi du Nord de l’Europe » sur un tas de sujets. Dans cet esprit, il ne peut soutenir que le projet d'être aussi (en sus d'être ce pour quoi un port est conçu) « un smart port city », ces villes portuaires post-industrielles qui associent intelligence urbaine, innovation sociale et révolution numérique, pour inventer un transport intelligent, économe en ressources, respectueux de l’environnement ...(cf.La roadmap numérique du port de Marseille).
 
 
#Marseille Provence, Aéroport du territoire
Jean-Luc Chauvin estime que dans les 18 mois qui viennent, le processus de privatisation de l’aéroport Marseille Provence sera lancé. La CCIMP, deuxième actionnaire majoritaire (avec 25 %) derrière l’État (60 %), n’a pas vocation à « devenir actionnaire majoritaire » mais notre rôle est faire en sorte « que tous ensemble, on ait les pourcentages complémentaires et nécessaires pour devenir actionnaire majoritaire ». Logique arithmétique : avec les collectivités locales, les 40 % sont atteints et « si ce n’est pas la majorité, c’est déjà une minorité de blocage ».
 
 
#Check point : le jeu collectif
Principal argument de vente : « travailler avec tous les autres acteurs » : de la Métropole (la CCI a signé une convention qui l’érige en agence de développement économique institution) comme de la place portuaire ou autres…
Illustration par Quechen. En jeu : 200 M€ d’investissements et un potentiel de quelque 150 emplois directs, dossier sur lequel Fos-sur-Mer est en shortlist désormais avec Rotterdam pour accueillir la première unité de fabrication en Europe du n°3 mondial de la production de silice. Une délégation rassemblant des acteurs politiques et économiques s’était rendue en Chine en octobre dernier pour défendre la « candidature » du territoire. Jean-Luc Chauvin, tout en annonçant une nouvelle visite sur ces terres du convoité chinois, est convaincu que le territoire garde toutes ses chances : grâce à son foncier et à la Plate-forme industrielle et d'innovation Caban-Tonkin (Piicto), en lien avec l'économie circulaire, et à Innovex, un incubateur de démonstrateurs préindustriels en lien avec l’innovation industrielle et la transition énergétique (Power-to-gaz, valorisation du CO2, stockage d’énergie, bioraffinage)…
 
 
#Métropole versus Département

Zone d’inconfort pour un acteur économique que de se positionner sur un sujet politique. « not involved » (diraient les Anglosaxons), surtout « ne pas s'impliquer ». La Métropole sera-t-elle l’échelon qui fonctionne le mieux pour assurer croissance et développement de l’entreprise ? La question ne lui semble pas d'actualité pour l'instant. « Notre premier sujet, c'est déjà de voir si on a de vraies victoires au quotidien pour nos entreprises avec ce périmètre. Après fusion ou pas, on s’interrogera une fois que… » Une fois que … ? Jean-Luc Chauvin le sait : dans ces domaines, les règles fluctuent et sont imprévisibles.


#Tripadvisor des applis entrepreneuriales
Nom de code : CCI Store. C’est un projet sur lequel la CCI Marseille Provence (savoir-faire et faire-savoir ne sauraient nuire…) est pilote pour le compte des 150 CCI de France et qui vise à recenser sur une plateforme toutes les applications « entrepreneuriales » existantes à ce jour avec « une vraie valeur ajoutée : une notation par les chefs d’entreprise ». Online : septembre.

 

Adeline Descamps

*Jean-Luc Chauvin participera à Casablanca au débat sur les entrepreneurs acteurs avec Marie Ba, présidente de l’Ordre des experts comptables du Sénégal et présidente de Netforce (8pays), Pape Mane, président du CJD International, Xavier Kergal, fondateur du Salon des Entrepreneurs, Baba Zoumanagui, directeur Afrique francophone IBM.

 

 

Tous Entrepreneur Tour : Sept dates, sept lieux, sept rendez-vous entre le 16 mai et le 4 juillet

Une partie de l'équipe élue de la CCI Marseille Provence en novembre dernier

 

Vitrolles le mardi 16 mai, salon panoramique, Hall 1, aéroport Marseille Provence

Martigues le mardi 23 mai, Villa Khariessa, Avenue Charles de Gaulle

La Ciotat le mardi 30 mai, Best Western Premier vieux port, 252 Quai F. Mitterrand

Salon de Provence le mercredi 7 juin, Lieu à Confirmer

Aubagne le jeudi 22 juin, Château des Creissauds, Le Clos Rufisque

Aix-en-Provence le mardi 27 juin, Parc Rugby Club, 20 avenue Marcel Pagnol

Marseille le mardi 4 juillet, école de la deuxième chance, 369 chemin de la Madrague Ville

Plus d'infos sur le projet de mandature ici

 

 

 

 

 

 

 

Actualité(s) liée(s)

Voir toutes les actualités