Menu principal

10.05.2017 - I&T

Ces entreprises qui veulent digitaliser les commerçants

Les règles du commerce sont rudement bouleversées par la transformation numérique. Dans ce nouvel univers où le client est roi et la data, une carte maîtresse, les technologies sont appelées à grands renforts. Panorama des solutions offertes par quelques start-up locales.

 

Dans un temps de grand chamboulement des règles du commerce, où les réseaux sociaux investissent les rayons, eux aussi, où les logiques d’acquisition et de fidélisation des consommateurs, ou de monétisation de l’audience, deviennent l’alpha et l’oméga d’une stratégie. À une époque où le client est tout puissant, le vit, le crie parfois et où la connaissance affinée du consommateur vaut de l’or. Dans une ère de total marketing digital et de consécration de la data, les technologies sont réquisitionnées à grands renforts.

Dans les Bouches-du-Rhône, aux côtés des acteurs historiques de cet univers « centric consumer » que sont l’aixoise HighCo et la marseillaise Oxatis, la spécialiste de solutions e-commerce aux 10 000 e-marchands (150 salariés, 7,5 M€ de CA en 2016), se développe un écosystème de start-up, dont les technologies visent à appareiller ce secteur par essence traditionnel.  Retail tour de leurs solutions.

 

Yuzu : « une approche innovante de la data »

La start-up marseillaise, fondée en 2014 dans le cadre d’un essaimage d’HighCo par Émilie Audoly et Vincent Deruelle, a animé l’actualité dernièrement pour sa levée de fonds de près d’1 M$ (notamment auprès de son actionnaire historique HighCo et ZTP, l’accélérateur de start-up affilié à la famille Mulliez, les deux détiennent désormais 32,9 % du capital).

L’entreprise spécialisée dans les solutions de marketing intelligentes pour le retail (acquisition de clients par le cross-selling entre e-commerçants, qui permet de partager leurs acheteurs avec les autres membres du réseau Yuzu) s’appuie notamment sur l’agrégation et l’analyse des historiques et comportements d’achat de de shoppers pour leur proposer l’offre la plus personnalisée. 

La société domiciliée sur le Prado, qui dispose d’une filiale à New York dirigée par Vincent Deruelle, par ailleurs cofondateur de FrenchFounders, et d’une implantation à Lille, revendique un portefeuille de 150 e-commerçants, constituant un réseau de 10 millions d’acheteurs actifs.
 « Aujourd’hui, les marchands ont tout intérêt à mutualiser leur data afin de mieux cibler leurs clients et avoir une force de frappe décuplée face à des acteurs comme Amazon », justifie Émilie Audoly, co-fondatrice et CEO France de Yuzu.

Avec ce deuxième tour de table, la société prévoit notamment d’améliorer son algorithme de recommandation d’offres. En parallèle, la start-up va également renforcer ses équipes commerciales.

 

Data Shopping : Approche à 360° sur les utilisateurs

«Ré-inventer les usages du shopping, et les modes d’acquisition de clients, dans un environnement omnicanal ». Faire du shopping sur le web « comme dans la vraie vie ». C’est ainsi que Naouel Harihiri, la fondatrice de la société, illustre son positionnement et sa solution ShopizFun

La société, fondée en 2016 dans les murs de Marseille innovation, a développé une plateforme de shopping connecté, dite intelligente et collaborative, synchronisée à différents outils numériques qui permettent de solutionner les points de rupture de vente, et de fluidifier le parcours d’achat omnicanal en facilitant les usages de manière personnalisée. Elle permet aux utilisateurs d’avoir l’avis de leurs amis en temps réel, de solliciter les conseils de consommateurs et d’experts, et de partager leurs expériences de shopping avec une communauté. Et aux marchands d’adresser des offres très ciblées à des profils enrichis tout en vendant sur plusieurs canaux : BtoC, retail, one-to-one, co-shopping, social selling...

 

Media Rewards : la publicité 3.0

Fondée en 2013 par Christian Berruto, la solution développée par Media Rewards est une application de crowdmarketing opérationnel pour les professionnels du retail et de la grande distribution.

« L’application aide les marques et les enseignes à collecter des données de terrain renseignées qui permettent d’apprendre à mieux connaître ses consommateurs, d’identifier les fans et les ambassadeurs, de maîtriser son réseau de distribution et optimiser le merchandising, de faire la promotion de ses produits et de ses boutiques, de contrôler et visualiser les produits et les offres en magasins, de générer des contenus créés et partagés par les consommateurs d’engager sa communauté et d’activer des leviers de conversion à l’achat » via une plateforme SaaS, n'en finit plus de lister la société.

L’engagement des consommateurs est, quant à lui, sollicité par des missions « rémunérées » en fonction de leur engagement en faveur de la marque, des informations et contenus qu’ils fournissent, et achats réalisés dans le cadre des campagnes promotionnelles.

 

Loomup : Le Customer Relationshop Video

La société marseillaise, fondée par Laurent Collin, se positionne sur un marché, encore peu occupé, mais que la technologie et l’emprise de la vidéo risquent d’accélérer grandement : celui de la vidéo connecté au bénéfice de la relation client : le CRV, pour Customer Relationship Vidéo. Une technologie pour laquelle l’entreprise a bénéficié à l’amorçage de l'accompagnement de Bpifrance.

 

Data Solutions : Des outils de pilotage

« Le monde du retail est en pleine mutation, à la croisée des chemins entre les différents canaux de distribution, le physique (boutique) et le numérique (site e-commerce). Les problématiques se bousculent, comment digitaliser les magasins ? Quelle stratégie cross canal ? Comment passer de commerçant à e-commerçant ? Suivre et analyser ses concurrents deviennent des tâches fastidieuses mais indispensables et stratégiques. C’est dans ce contexte que nous avons développé des outils qui permettent aux professionnels du retail de placer la veille concurrentielle au cœur de leur stratégie », place Jean-René Arcucci, le CEO de Data Solutions.

Lauréate 2016 du concours PME innovantes Provence Alpes Côte d’Azur dans la catégorie Retail, membre du pôle SCS, accompagnée par P.Factory, la TPE aixoise développe des outils de pilotage pour accompagner les points de vente dans leur stratégie commerciale, exploitant otamment le big data. Son produit phare, DataStore, tableau de bord synthétisant les indicateurs clés du point de vente, permet par exemple aux différents points de vente d’optimiser leurs actions dans leur politique de prix et dans l’analyse de leur gamme de produits.

La solution développée par la start-up revendique pouvoir « analyser en temps réel plus de 4 000 points de vente, 50 millions de prix et 500 000 produits de grande consommation », fait valoir l’entreprise.  La start-up, qui travaille pour de grandes enseignes nationales telles que E.Leclerc, Auchan, Franprix et Système U, entend développer sa technologie à l'international. Récemment, elle a signé un partenariat avec la société KuantoKusta (un comparateur de prix portugais) pour commercialiser au Portugal, en Espagne et au Brésil, DataStore sous marque blanche.

En 2017, l'entreprise devrait lancer une nouvelle offre dédiée aux fournisseurs afin qu’ils puissent suivre les différents circuits de distribution de leur produit.

 

So-Buzz : Ubériser la communauté de fans

L’agence, cofondée en 2011 dans la pépinière Marseille Innovation au pôle Média par Alexandre Durain et employant 15 personnes entre ses trois implantations à Paris, Lyon et Marseille, propose à l’intention des marques des solutions de social media marketing qui simplifient l’animation de son réseau social et permettent de s’inscrire dans une stratégie d’acquisition de fans plus durable que la course aux « likes » et aux « clics », dont les effets en termes de visibilité et d’engagement et de valorisation en chiffre d’affaires, restent encore à prouver. Sachant que le contenu sur les réseaux sociaux génèrent de l’audience à laquelle les marques n’ont accès qu’en payant (Facebook Ads).

La Master’App developpée par la société ne propose pas moins que « d’ubériser de la relation entre les marques et les consommateurs », ose-t-elle dans son pitch marketing. « Nous proposons de passer de la stratégie de buzz ponctuel à la valorisation de leur communauté, en offrant une expérience et un engagement continue dans le temps et ainsi, fédérer de vrais ambassadeurs autour de la marque ».

Les applications de la start-up utilisent la portée naturelle des réseaux sociaux, Facebook, Twitter et Instagram, en engageant les fans dans des mécanismes de jeu variés pour récupérer de la donnée en vue de mieux les connaître et de les rediriger vers leur site e-commerce ou points de vente. L’entreprise a avoisiné, fin 2016, le million d’euros de chiffre d’affaires.

 

Led’s Chat : L’expérience du point de vente

 

L’entreprise créée par Guillaume Bonello et accompagnée par l’incubateur Impulse à Marseille avait fait parler d’elle à l’occasion de l’opération MP 2013, Capitale européenne de la Culture, qui avait éprouvé son prototype de dalle Led intelligente et connectée pour accroître l’attractivité des lieux d’accueil et de ventes. Depuis, le gestionnaire d'autoroute Vinci a « testé » sa solution pour équiper les péages en panneaux d'affichage et délivrer une information personnalisée aux véhicules porteurs du badge de télépéage tout en communiquant avec le smartphone de l’intéressé s’il est mode NFC ou iBeacon.

Led's Chat, qui affine son prototype développé sur la base de travaux universitaires, entend se positionner sur le marché de l'éclairage interactif, à des fins de détection passive ou d’optimisation de la  luminosité en fonction des usages (lieux de passages, halls de gares ou d’aéroports) mais aussi pour les points de vente en vue de rendre les vitrines plus interactives avec le profil du consommateur. Une levée de fonds est prévue pour cette année.

 

GetmyOpinion : Le bouche-à-oreille numérique des commerçants

La solution d’origine aixoise se définit comme un gestionnaire d’avis clients et promoteur de recommandations numériques pour les TPE, PME et commerçants. « La solution que nous proposons permet de partager l’expérience des clients suite à leur visite dans un établissement avec la construction d’un questionnaire spécifique au métier.
 En fonction des réponses, des actions correctives ou préventives seront mises en place par les établissements ».

 

Digimood : Générer de l’audience

L'agence en marketing digital basée à Marseille, est spécialisée depuis 2007 dans la génération de trafic, l’audience des sites internet (référencement naturel SEO, campagnes de liens sponsorisés SEA, SMO et affiliation …) et la conversion en lead ou en ventes.

« Nous accompagnons soit des e-commerçants (Speedway, Incenza, Paris City Vision, Homair, Corsica Linea) soit des acteurs dont le business model repose sur la génération de leads (Hyperassur, Mutuelle Conseil, Binck, Paytop ou SeFaireAider) ou des marques pour lesquelles le web est un média prioritaire pour être en contact avec leur audience cible (Wiko et l’Olympique de Marseille) », fait-elle valoir. L’entreprise marseillaise, qui a notamment été primée pour son expertise « Search » à la Nuit des Rois 2016, a développé Boomrank, un outil dédié à l’analyse et à l’optimisation poussée des référencements.

 

Customer Labs : la boite à outils marketing des commerçants

La start-up aixoise est à l’initiative d’une application qui collecte en temps réel avis et commentaires. Une photographie de ce qui se dit et s'échange sur les réseaux et qui permet in fine de mieux gérer la performance de la stratégie web. L’entreprise, cofondée par Valérie Ségretain, ex directrice générale des activités France du groupe High Co, cible les commerçants, qu’elle veut aider à franchir le cap du digital, objet de « hantise technologique et beaucoup d’appréhension ».

 

A.D