Menu principal

22.10.2019 - Industrie

L’Usine Extraordinaire s’installe dans la cité phocéenne pour sa deuxième édition

L’ensemble des partenaires de l’événement étaient réunis au Palais de la Bourse pour présenter cet événement national qui se tient du 14 au 16 novembre à Marseille.

Mots clés : 
Imprimer cette page

Voilà encore un joli fruit du « jeu collectif » : la deuxième édition de l’Usine Extraordinaire, un événement de portée nationale, aura lieu, après Paris, sur l’esplanade phocéenne du J4 (mais aussi sur la grande bleue à bord d’un des ferries de Corsica Linéa), du 14 au 16 novembre prochain. Et si le concept a pris vie dans le cerveau de Bruno Grandjean, dirigeant du groupe Redex, puis s’est incarné dans la fondation éponyme (elle-même hébergée par la Fondation FACE), il s’est muté sur Marseille Provence, cette année, en un projet porté par Industrie Méditerranée. « Certains dirigeants du territoire étaient venus l’an dernier à Paris pour participer à la première édition de l’événement, ils s’étaient dit que ce serait bien de pouvoir l’attirer chez nous. Et lorsque Bruno Grandjean s’est exprimé sur son désir de voir une future édition s’expatrier dans le Sud, nous avons décidé d’être proactifs », raconte Thierry Chaumont, président de l’UIMM Méditerranée.

Ainsi, industriels et institutionnels du territoire se sont fédérés pour saisir cette opportunité de montrer leurs savoir-faire et donc, donner vie à un projet qui a su faire mouche. Il faut dire que le territoire dispose d’une belle force de frappe : multiplicité des activités oblige. « Nous représentons un regroupement structuré de plusieurs filières, cela n’existe pas ailleurs », précise de son côté Christine Baze, présidente d’Industries Méditerranée. Pour Jean-Luc Chauvin, Président de la CCI Marseille Provence, engagée et co-fondatrice de l’événement, cela démontre que l’on « reconnaît l’histoire industrielle de Marseille Provence, mais aussi que l’on a la capacité à attirer les grands événements sur le territoire ».

Séduire les jeunes, susciter des vocations

Concrètement, l’usine Extraordinaire, « c’est une réponse culturelle à une problématique qui ne l’est pas moins », puisqu’il s’agit de la désindustrialisation caractérisant le territoire français, et le désintérêt du public pour les professions du secteur secondaire, explique Bruno Grandjean. Or, en Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur, ses dirigeants n’envisageaient pas moins de 120 000 recrutements en 2019 ! Dès lors, comment séduire et montrer que les usines d’aujourd’hui, « ce n’est ni Germinal, ni les temps modernes », mais des entreprises « propres, connectées, réinventées ? », poursuit ce dernier. La réponse passe notamment par l’organisation de cet événement « gratuit, inclusif, tourné vers les jeunes ». Concrètement, quelque 73 entreprises, de la PME au grand groupe, des infrastructures telles que le GPMM, des projets à l’instar d’Iter se sont mobilisés pour faire connaître in situ leur quotidien, à la faveur de conférences, présentations métiers, plateformes virtuelles, jeux de simulation... La CCI Marseille Provence, quant à elle, contribue à l’événement via la présentation, sous forme ludique, de l’industrie en région. Elle mettra donc en lumière ce secteur, fort de « 424 000 emplois, directs et indirects. Mais aussi des professions qui recrutent, dans lesquels on peut évoluer et qui sont payés en moyenne 37% de plus que les autres métiers », précise encore Jean-Luc Chauvin. Quelque 8 000 collégiens et lycéens sont d’ores et déjà attendus.

Plus largement, les partenaires de l’opération visent les 21 000 visiteurs sur trois jours.  
 

Crédits photo : François Moura.

Légende de g. à d. : Antoine Vassallo, directeur DIPDE EDF, Jean-Michel Diaz, Délégué Régional Méditerranée Total, Jacques-Thierry Monti, Délégué Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur - EDF, Hervé Martel, Président du directoire du Port de Marseille Fos, Jean-Luc Chauvin, Président de la CCI Marseille Provence, Christine Baze, Présidente Industries Méditerranée, Thierry Chaumont, Président de l’UIMM Alpes-Méditerranée, Vice-Président de l’Usine Extraordinaire 2019, Pasquine Albertini, Responsable communication Corsica Linea, Jean-Marie Trabucco, Directeur Pôle Formation UIMM Alpes-Mediterranée, Bernard Bigot, Directeur général ITER Organization, Président de l’Usine Extraordinaire 2019, Serge Bornarel, Délégué Général UIMM Alpes-Méditerranée, Bruno Grandjean, Président de la fondation L’Usine Extraordinaire.