Menu principal

24.09.2020 - Evénement

Clic & Business : pari réussi !

La première convention d’affaires 100% digitale de la CCIAMP a réuni le 22 septembre 354 participants. 335 rendez-vous BtoB ont été organisés.

Organisé par la CCI métropolitaine Aix-Marseille-Provence pour booster l’économie locale et favoriser la relance, Clic & Business, la première convention d'affaires 100% digitale du Métropolitain Business Act, qui s’est tenue le 22 septembre a réuni 354 participants.

Lors des 335 rendez rendez-vous BtoB qualifiés organisés, les participants ont pu prospecter, rencontrer des acheteurs, sourcer de nouveaux partenaires, réseauter…bref, se faire connaitre et élargir leur réseau pour une relance d’activité solide.

« Je me félicite de ce succès et je constate avec satisfaction que les entreprises ont su être au rendez-vous. C’est bien la preuve qu’avec le Métropolitain Business Act et ce format d’événement, nous répondons à deux enjeux importants qui ont été renforcés par la crise sanitaire : proposer des occasions de se rencontrer et de faire du business autrement grâce au digital et encourager le business local. Nous avons la nécessité de nous adapter en tant que CCI à ce nouveau contexte. Nous poursuivrons donc sur cette lancée pour proposer aux entreprises des opportunités de business toujours plus adaptées à leurs besoins et aux contraintes actuelles », précise Jean-Luc Chauvin, Président de la CCI métropolitaine Aix-Marseille-Provence. 
 

Des tables rondes inspirantes
 

Le numérique en santé

S’il y a un secteur porteur et « cristallisant les ambitions de la CCIAMP », a rappelé l’élu de la CCIAMP Patrick Ardizzoni, c’est celui de la santé connectée. L’Etat y mobilise des moyens via sa feuille de route, visant entre autres chantiers le lancement de son ENS début 2022. Cet espace numérique de santé sera notamment doté d’un store d’applications, c’est là que les entreprises peuvent se positionner. « Nous allons publier un appel à candidatures dès novembre », annonce Hela Ghariani, directrice des projets au sein du ministère des Solidarités et de la Santé. A noter que l’ENS, c’est « un programme de 2 milliards d’euros ». En PACA, 40 millions sont alloués jusqu’en 2022, précise Géraldine Cornet Gicquel, directrice SI de l’ARS.

Les start-up du territoire ne louperont pas le coche. Telle Rofim, proposant une solution de téléconsultation assistée et de télé-expertise « devenue gratuite le 16 mars », revient la DG, Emilie Mercadal. Ou Globalstim, qui fait face « à un afflux de demandes des Ehpad » pour sa solution de prise en charge cognitive personnalisée, développe Jennifer Benattar, DD. Sans oublier Exolis, créatrice d’une application renforçant le lien entre le patient et l’hôpital jusqu’au retour à domicile, utile en ce temps de crise. « Elle permet aux soignants de se concentrer sur les cas graves », illustre Christophe Rosso, co-fondateur.
 

La crise en accélérateur de mutations économiques et sociétales

« Cette crise nous a fait réaliser un saut quantique ». Ce constat, c’est celui de Jean-Luc Chauvin, président de la CCIAMP. Loin de s’en tenir aux seuls dommages économiques, il considère le contexte actuel comme « révélateur d’effets positifs, d’opportunités sur la capacité à relocaliser, à se positionner sur des secteurs prioritaires du plan de relance comme l’économie décarbonée ». Mais aussi à revisiter le management, comme l’illustre Emmanuelle Duez, fondatrice de The Boson Project. Face à des collaborateurs privilégiant à présent « l’autre, l’excellence managériale et leur utilité dans un système », l’entreprise devra opérer les bons choix de gestion RH pour durer.

La crise a par ailleurs conforté certaines industries, dont l’e-sport. « En janvier, l’OMS le rangeait parmi les problèmes de santé publique. Maintenant, elle le considère comme un créateur de liens sociaux », sourit Romain Sombret, fondateur de MCES. Le regard a changé, les audiences de la start-up aussi : « en six mois, elles se sont multipliées par deux, avec 1,2 million de joueurs ». Enfin, elle pousse des secteurs à se réinventer. C’est le pari du monde de la communication événementielle, réuni désormais sous l’égide d’un syndicat, le SAE, entendant « impulser de nouveaux protocoles sanitaires », explique Cédric Angelone, son président.

Voir le replay.
 

Qu'est-ce que le Métropolitain Business Act ?


La communauté du Métropolitain Business Act compte aujourd’hui plus de 620 entrepreneurs. C’est un levier important pour relancer le business local entre entreprises du territoire, sur le principe « tous acheteurs, tous vendeurs » et qui propose des rendez-vous, des rencontres business et une plateforme de mise en relation. Plus les entreprises seront nombreuses à adhérer, plus le business local pourra s’accélérer.

L’adhésion est subventionnée par la CCIAMP jusqu’à janvier 2021 pour toutes les entreprises du territoire qui travaillent en BtoB.

www.metropolitainbusinessact.fr