Menu principal

16.05.2019 - Environnement et Energie

La transition écologique comme accélérateur de business

La transition écologique est une source d’opportunité pour la compétitivité des entreprises et un vecteur d’image positive. La CCI Marseille Provence s’engage dans trois événements, ciblés sur les thématiques de l’énergie et de l’eau.

Pour une gestion intelligente des énergies 
Le gouvernement a retenu Provence-Alpes-Côte d’Azur il y a trois ans pour mettre en œuvre des expérimentations de réseaux énergétiques intelligents. Depuis, une quarantaine de projets ont vu le jour. Ils concernent des équipements publics (aéroport, gare, école, hôpital…), des écoquartiers, des sites touristiques ou commerciaux, des usines ou des entrepôts logistiques et combinent l’exploitation de sources d’énergies multiples (solaire, hydraulique, éolien, stockage…) avec des systèmes de prédiction et de pilotage centralisés et automatisés. 

Les entreprises et les industries peuvent, elles aussi optimiser la performance énergétique de leurs installations, réduire leurs factures, ajuster leurs consommations à l’exacte mesure de leurs besoins. D’où l’intérêt de réunir en un seul lieu des industriels et des entreprises proposant des solutions énergétiques. « Flexgrid Industries », organisé par la CCIMP en collaboration avec le pôle de compétitivité Capenergies, se tiendra le 23 mai au Palais de la Bourse. La rencontre s’intéressera à la gestion intelligente de l’énergie dans l’industrie, en visant à rapprocher offreurs et demandeurs de solutions innovantes. Une conférence exposera les enjeux liés aux solutions « smart energy » et présentera des démonstrateurs aux résultats prometteurs. Des rendez-vous « B to B » permettront ensuite d’initier des partenariats techniques entre les industriels et les offreurs de solutions innovantes du territoire.

Des ressources exploitables pour l’innovation
Du 7 au 9 juin, l’association V2E organise « Les Voiles de l’Energie et de l’Environnement ». Cet événement s’ouvrira le 7 juin avec le colloque « L’Energie, l’Environnement et la Mer », une journée de débats, échanges et pistes de solutions visant à créer des ponts entre les disciplines et les acteurs de l’énergie et de l’environnement. Les 8 et 9 juin seront consacrés aux régates organisées dans la rade de Marseille par la Société Nautique de Marseille. 
 
L’impact du changement climatique sur la gestion de l’eau 
L’augmentation des températures, les sécheresses, la violence accrue des orages, la montée attendue du niveau de la mer, les risques d’inondations qui menacent nombre de communes de l’aire métropolitaine amènent à reconcevoir l’aménagement urbain et la préservation du littoral. Villes et villages ne peuvent plus être « bétonnés » comme par le passé sans prendre conscience des dangers que l’artificialisation des sols fait peser sur les habitants, sur les entreprises… Dans ce domaine également, notre territoire, fort de l’expérience du Canal de Provence, s’affirme en pilote d’innovation).

C’est dans ce contexte que le 25 juin, le Palais de la Bourse accueillera « Hydro Business Meeting », une convention d’affaires qui réunit près de 200 acteurs de la filière de l’eau et de l’hydraulique. Objectifs : cerner les grands projets qui se concrétisent sur le territoire et valoriser des technologies innovantes. Une table ronde traitera de « Changement climatique et gestion de la ressource en eau en Provence ». Des rendez-vous « B to B » permettront de rapprocher fournisseurs et maîtres d’ouvrages et générer de nouveaux partenariats. EDF, Suez, Eau de Marseille, EA Ecoentreprises y sont associés. 


"Comme l’ont démontré le récent congrès sur l’éolien offshore flottant (FOWT à Montpellier) ou le futur projet Provence Grand Large d’EDF et comme en attestent les centrales marseillaises de géothermie marine (Massileo d’EDF/Optimal Solutions/Dalkia, Thassalia d’Engie/Cofely/Climespace) pour alimenter l’écoquartier Smartseille et Euroméditerranée, la mer apparaît comme une ressource exploitable fiable et durable. Aix-Marseille Provence se pose ainsi en pionnier", explique Maurice Wolff, en charge des filières et Grands Projets Métropolitains.