Menu principal

27.07.2016 - Entretien

Marylise Lebranchu : « Vous n'avez pas le droit d'échouer »

Pas de paris spéculatifs. Pas de regrets excessifs non plus. Hier ministre en charge de la Réforme territoriale ayant affronté des murailles d’hostilités, aujourd’hui députée ayant retrouvée sa liberté de parole, elle se livre. Loi d’airain :
 Métropole Aix Marseille-Provence, j’écri(rai) ton nom ?

Les ministres évincés ont chacun leur façon de tirer leur révérence. On a encore en mémoire celle d'Arnaud Montebourg :
« Je vais prendre exemple sur Cincinnatus, qui préféra quitter le pouvoir pour retourner à ses champs et à ses charrues ». Vous, vous avez dit : « tout va bien, c’était bien ». Vous le diriez aussi concernant la mise en œuvre de la métropole Aix-Marseille-Provence ?


Marylise Lebranchu : Je dirais : heureusement qu’on la fait ! Comment réguler si ce n’est par la métropolisation organisée, rationnelle et dynamique ? L'organisation d'Aix-Marseille- Provence en Métropole était une priorité, une nécessité et un enjeu majeur pour la France au même titre que Paris et Lyon. C’est aussi et surtout une opportunité pour ce territoire de se révéler. Aix-Marseille-Provence est une très belle voiture mais elle est en panne. Avoir autant d’atouts et être bloquée, c’est insultant.


Vous avez passé des mois et des mois 
à négocier, remanier des textes, assumer des virevoltes comme sur la suppression
du Département. Au final, vous avez récolté la colère des élus locaux, certains n’ont même pas daigné vous recevoir.
 Un jeu d'acteurs ? Un chemin de croix ?
 Un bras de fer inattendu ?

M.L. : Rien de ...

Pour continuer votre lecture, rendez-vous sur la version en ligne de 3148
Ou télécharger la version PDF en cliquant ici
Pour feuilleter la revue :

Actualité(s) liée(s)

Voir toutes les actualités