Menu principal

13.05.2016 - Entreprises

Salon des Entrepreneurs 2016 : Objectif 10 000 visiteurs

Le groupe Les Échos a lancé ce 12 mai au Palais de la Bourse à Marseille la deuxième édition de son événement-phare : le Salon des Entrepreneurs en présence de 250 invités. Initié l’an dernier sur le périmètre Marseille-Provence, il devient régional. Objectif : 10 000 visiteurs.

Presqu’un an jour pour jour, Les Échos Business, filiale événementielle du groupe d'informations économiques, a lancé à Marseille ce 12 mai, en présence de 250 invités, la deuxième édition du Salon des Entrepreneurs, qui aura lieu les 26 et 27 octobre prochains au Parc Chanot à Marseille. Après Paris, Lyon et Nantes, le groupe de presse avait initié l’an dernier son événement « business » à Marseille (Cf. Première édition du Salon des Entrepreneurs Marseille Provence)

Déjà partenaires, la CCIMP, qui y voit une opportunité supplémentaire de favoriser les occasions de business pour toutes les entreprises du territoire, la Ville de Marseille et la Métropole Aix-Marseille-Provence sont rejoints cette année par la Région. Le rendez-vous des entrepreneurs de Marseille-Provence devient donc celui de Provence-Alpes-Côte d’Azur

6 812 visiteurs en 2015

Fort de cet ancrage régional, le groupe parisien ambitionne d’atteindre les 10 000 visiteurs, après avoir enregistré 6 812 visiteurs en 2015, ce qui placera le SDE PACA dans la même jauge que le SDE Nantes Grand-Ouest, mais encore en deçà de celui de Lyon Rhône-Alpes (15 000), qui en est déjà à sa 13e édition.

« On n’a pas créé un besoin mais répondu à une attente », amorce Xavier Kergall (photo), directeur général des Échos Business. Nulle surprise pour Jacques Pfister, président de la CCI Marseille Provence : « ce genre de rendez-vous répond aux attentes des entreprises qui ont besoin d'accélérer leur business et de rencontrer d’autres entrepreneurs. Il est une nécessité, a fortiori dans un contexte de transition où elles sont chahutées par l’émergence des technologies numériques ».

Un signe concret du jeu collectif au service des entreprises

Pour la Chambre consulaire, « qui travaille à son implantation depuis 2012 parce que nous considérons que c'est un élément structurant pour le territoire », c’est l’opportunité de positionner la Métropole à l’égal de ses homologues et de référencer sa dynamique entrepreneuriale au niveau national. Mais aussi un « signe visible et concret de la motivation des acteurs économiques et institutionnels de travailler ensemble au service de nos entreprises », justifie Jacques Pfister, président de la CCIMP.

Gérard Gazay, vice-président en charge du développement des entreprises au sein de la métropole, rappelle précisément que « 50 % des PIB se font dans les métropoles et qu’il y a deux sujets à travailler en priorité à un niveau métropolitain pour favoriser le développement économique : le transport et la mobilité ».

Christian Estrosi, le président de Région, qui rejoint « l’alliance » des partenaires, rappelle que le budget régional en soutien économique est de 94 M€, soit 12 % de plus que sous la précédente mandature, tout en indiquant qu’elle est « la 2e région de France en terme de PIB par habitant, à 28 800 €, derrière Ile de France, à 38 000 € ».

Quant à Didier Parakian, adjoint à la Ville de Marseille en charge du développement économique, il déploie aussi l'argument différenciant en mentionnant la vitalité entrepreneuriale. « Le territoire enregistre un taux de 15 % de création d'entreprises contre 12 % au plan national. Cela représente 13 400 entreprises nouvelles entre 2014 et 2014 ».

41 % de porteurs de projets

Pour construire sa nouvelle offre, le groupe de presse a tiré les enseignements de sa précédente édition. « Tout d’abord, reprend Christophe Victor, il y a une vraie spécificité de ce territoire : le visitorat était composé en 2015 à 48 % de dirigeants d’entreprises de moins de trois ans, et de 41 % de porteurs d’un projet qu’ils souhaitaient, aux deux tiers voir, voir aboutir en moins d’un an ». L’édition 2016 « renforcera la dimension business et networking, et médiatisera les enjeux économiques et politiques du territoire », indique le directeur général.

La formule reste identique pour le reste. Elle reprend son concept de villages thématiques : accompagnement ; financements ; small business tech (numérique, équipements, services) et start-up factory (incubateurs / accélérateurs / investisseurs) et décline 7 grandes thématiques (filières ; international ; start-up ; numérique ; financements ; amorçage ; business).

Les formats de prises de parole conjugueront conférences pédagogiques, ateliers pratiques, témoignages et débats thématiques. La plénière d’ouverture aura lieu le 26 octobre à 11 H. Le 21 juin, une plate-forme internet sera opérationnelle sur laquelle chaque entreprise pourra préparer son salon.

A.D

Plus d'infos sur http://www.salondesentrepreneurs.com/marseille/

 

 

Quelques enseignements de l’édition 2015

- 6 812 visiteurs sur les deux jours 

- 48 % étaient des dirigeants d’entreprises à 83 % moins de 10 salariés

- 36 % des entreprises avaient moins de 2 ans

- 41 % des porteurs de projets avec un niveau de maturité élevé de leur projet puisque près de 80 % d’entre eux envisageaient le voir aboutir en moins d’un an.

- Parmi les porteurs de projets : 26 % étaient des cadres supérieurs et 19 % des étudiants.

 

Principaux objectifs de visites des entreprises établies

Prospecter et développer son activité : 78 %

Comprendre et bien utiliser les outils numériques : 65 %

Obtenir des conseils sur mesure de professionnels : 63 %

Networking / rencontrer d’autres visiteurs : 57 %

Assister à des témoignages concrets d’entrepreneurs : 57 %

 

Principaux objectifs de visites des porteurs de projets

Obtenir des conseils de professionnels : 71 %

Assister à des témoignages concrets d’entrepreneurs : 69 %

Rencontrer des réseaux d'accompagnement : 69 %

Accélérer et développer son activité : 57 %

Comprendre et bien utiliser les outils numériques : 53 %