Menu principal

27.03.2015 - Emploi / Formation

Entrepreneuriales PACA : Verdict sur le palmarès de la promotion 2015

La 3e édition des entrepreneuriales PACA, programme pédagogique gratuit à la création d’entreprise, s’est soldée ce 26 mars par la soirée de gala au Palais de la Bourse à Marseille. 35 projets en lice, 184 étudiants impliqués et … huit lauréats.

Mots clés : 
Imprimer cette page

Lancée en Loire-Atlantique il y a une dizaine d’années, l’école sans murs pour se former à la création d’entreprise gratuitement et à la carte a largement essaimé en France. Le principe pédagogique est simple et ludique : « learning by doing », autrement dit apprendre à créer sa boîte tout en étant étudiant. L’ambition est claire : former les entrepreneurs de demain. Présidée depuis sa création en 2012 par Laurent Verlvoet, l'association Les Entrepreneuriales PACA a initié le mouvement sur le campus Aix-Marseille, rejoints depuis par ceux de Toulon et d’Arles-Avignon. « Ce sont 25 universités et grandes écoles qui nous accompagnent aujourd'hui », explique Caroline Blanchet, membre associée de la CCIMP, partenaire de l’événement.

Validation du concept sur le terrain

Comment cela fonctionne-t-il ? « Nous menons un roadshow de juin à début octobre auprès de toutes les écoles partenaires pour sensibiliser les étudiants. Un speed dating est ensuite organisé pour mettre en relation des étudiants porteurs de projets avec ceux en quête d’un concept sur lequel se greffer, en vue de constituer une équipe pluridisciplinaire de deux à cinq étudiants. Ils partent ensuite pendant 4 à 5 mois en apprentissage de création, en étant tutorés par des consultants et accompagnés par des chefs d’entreprise expérimentés, issus de Réseau Entreprendre ou du Centre des jeunes dirigeants, qui interviennent bénévolement », insiste celle qui a présidé un temps le CJD d’Aix.

Expérimenter les ingrédients de la performance

L’idée étant, à l’issue de cette démarche terrain qui doit servir à expérimenter les fonctions stratégiques (management, marketing, communication, organisation, finance, innovation, gestion de projet etc.), d’aboutir à un projet économiquement et financièrement viable. Les 35 équipes régionales en lice ont été auditionnées en février dernier par un jury d’experts, à Marseille, Toulon et Arles. La promotion 2015, qui avait pour marraine Émilie de Lombares, directrice du développement et de l’innovation du groupe ONET, a mobilisé 184 étudiants. Un regret toutefois : parmi les porteurs de projet, seuls 25 % étaient des femmes. Depuis le début de l’aventure, six entreprises ont été (réellement) créées ou sont en cours de création. Pour la Promotion 2015, ce sont huit projets qui ont été décernés ce 26 mars (cf plus bas). Et c’est le projet Swap, bracelet connecté destiné aux personnes atteintes par la maladie d’Alzheimer, qui représentera la région au concours national.

Jeu collectif primordial

« Les coachs sont déterminants dans l’accompagnement des projets, et le jeu collectif, primordial, car c’est ce qui permet d’asseoir les conditions favorables à la création d’entreprise et de passer du projet à l’action », a introduit la soirée Jean-Paul Solal, élu à la CCIMP, qui accueillait la manifestation. « Le développement de l’entrepreneuriat est de notre responsabilité, à nous, acteurs du développement économique, et ce programme contribue à faire avancer notre territoire et nos entreprises. »

 

Palmarès de la promotion Entrepreneuriales 2015

- Grand Prix des Entrepreneuriales 2014-2015 :

Cosplayer (Charlène Begu, Louis Lengrand, Shanshuai Liu, Ismaël Nabti, Marilyse Marchenay)

- Grand Prix spécial du Jury : Swap (Mickaël Cabrol, Loris Davin, Guillaume Eberwein, Emilie Faravel, Cécile Robin)

- Prix du meilleur parcours entrepreneurial : 2 équipes ex-aequo

Mob-I (Sylvain Barrau, Vincent El Baze, Emeline Mullier, Florian Peyre)

Coffeeco (Nicolas Debard, Nicolas Gron, Robin Monnier, Laurent Meineri)

- Prix des meilleurs projets Vaucluse et Var :

Vaucluse : Gwadara (Anthony Moriquant)

Var : Majordome (Benjamin Carta)

- Prix de la meilleure communication visuelle :

Chère Francine (Julien Sebag, Arnaud Di Giovanni, Justine Taffarello)

- Prix de l’innovation :

Miroir Connecté (Chloé Guillet, Mickaël Katsikas, Aurélien Gavelle, Michaël Tibermont)

- Prix de la « start-up » et Prix de l’entrepreneuriat au féminin :

Pied de Zoé (Yasmine Boum-Sied, Annie Ducatez, Elisa-Laure Rinati, Romain Saillard)

- Prix « coup de coeur » du jury :

Sophood (Nguyen Cong Thanh, Léa Rovet, Chloé Vu)

Mentions spéciales pour leur courage et leur persévérance : 3 équipes

Sunrice (Harlesse Gabriel, Florian Belle) ; Plume (Audrey Aznar, Adrien Bono, Julien Enselme, Lea Martzloff) ; Gods (Axel Gnaman, Jean-Philippe Sourisseau, Laura Biville, Alison Oates)