Menu principal

25.03.2015 - Emploi / Formation

Kedge BS : 2015 sera une année décisive

Un peu moins de deux ans après la fusion opérée en 2013 entre les deux business schools de Marseille et de Bordeaux, Kedge BS aborde l’année 2015, avec dans le viseur, son ambition annoncée dès le rapprochement : figurer parmi les 15 premières écoles de commerce européennes.

Mots clés : 
Imprimer cette page

« Dans un monde de ruptures et de changements, Kedge doit donner à ses étudiants des clefs pour se réinventer, explique Thomas Froelicher, directeur général et doyen de Kedge Business School depuis août 2014 après avoir occupé les mêmes fonctions pour HEC Management School à Liège en Belgique. Notre nouvelle feuille de route nous donnera les moyens de cette ambition », poursuit celui à qui l'on prête la réputation d’être un fin connaisseur du monde entrepreneurial et du management de l'innovation. Armé d’un budget d’investissement de près de 200 M€ sur 5 ans, l’école issue du rapprochement en 2013 des deux business schools de Bordeaux et de Marseille, n’a pas dérogé d’une seule ligne de son ambition énoncée lors de sa fusion. Classée à la 29e place dans le classement européen de référence des écoles de commerce publié par Financial Times, elle vise le top 15 d’ici à 2020. Avant la fusion, Marseille s’affichait à la 35e place et Bordeaux, à la 55e. « Kedge doit être encore plus connectée à son environnement aussi bien en France qu’à l’international », insiste pour sa part François Pierson, président du conseil d’administration*.

Stratégie à cinq axes

Confrontée à la mondialisation de l’économie impliquant une mondialisation de la formation au management, l’école de commerce est contrainte d’adapter son business model pour trouver de nouveaux de croissance : en « capitalisant sur notre présence et nos investissements à l’international, en renforçant les formations exécutives, en développant la levée de fonds auprès des entreprises partenaires et du réseau d’anciens (30 000 alumnis, NDLR) », justifie le président du conseil d'administration.

Digitalisation : clef de la compétitivité

La digitalisation des programmes des formations initiales est une des priorités : pour rendre l'école plus compétitive à l’échelle internationale et atteindre une hausse de 20 % de ses effectifs (aujourd’hui 8 200 étudiants), Kedge BS va développer une plate-forme de cours à distance et lancer des « campus » intelligents et des « labs » intégrant des dispositifs de création d’entreprises.

International : une nécessité

Autre ambition : doubler le nombre d’étudiants sur un axe Asie-Europe sachant qu’aujourd’hui ses campus accueillent déjà 30 % d’étudiants étrangers. En Asie, où elle dispose à ce jour de deux sites en Chine à Shanghai et Suzhou, Kedge BS continue à poser ses jalons à l'instat de l'accord de coopération conclu en janvier dernier avec l’Académie centrale des beaux-arts de Chine (CAFA) pour la création d’un institut franco-chinois autour du management des arts et du design à Pékin.

Formation des dirigeants

Pour mieux se connecter au monde de l’entreprise, le nouvel ensemble, qui revendique une expertise autour du management du marketing, de la supply chain, du vin, des industries culturelles, du sport, s’emploie à repenser son offre de formation. Deux nouveaux diplômes sont proposés dès 2015-2016 : un double diplôme  International Business from Europe to Asia avec KUBS et un Euro-Asia Executive DBA avec KUBS et Hong Kong Polytech University. Enfin, il entend intégrer le top 3 des business schools européennes investies dans la RSE. Et ce, par le déploiement de programmes innovants : dans le cadre du Kedge Access Program, 1M€ seront distribués chaque année (sous forme de bourses, de jobs étudiants et d’exonérations) aux profils à haut potentiel issus de milieux modestes. À l’entrée et à la sortie de l’école, les étudiants seront testés sur leurs connaissances en RSE de manière à mesurer leur capacité à intégrer ces enjeux dans leurs prises de décisions. Un espace d’échanges, baptisé Villa Maffesoli, sera créé pour interroger les pratiques managériales issues de la révolution industrielle, en favorisant la créativité et les nouveaux modes d’apprentissage.

Bénéficiant du précieux sésame - la triple accréditation académique AACSB, EQUIS et AMBA –, Kedge BS compte 8 200 étudiants et 160 professeurs, répartis dans quatre campus en France, à Paris, Marseille, Bordeaux, Toulon et deux en Chine et un en Afrique.

 

*Depuis la fusion effective au 1er juillet 2013, Kedge BS est établissement privé autonome au statut juridique d’association avec un président et un vice-président élus par le conseil d’administration en alternance et pour une durée de 4 ans. Le Conseil d’administration est composée de 14 membres (7 de Bordeaux, 7 de Marseille) au sein duquel les deux CCI représentant 65 % des voix à parité, aux côtés d’un collège entreprises (25 % des droits de vote) et de personnalités diverses (10 %).

Nos solutions business