Menu principal

26.07.2016 - Commerces

Soldes : Que retenir de la saison estivale 2016 ?

Rendez-vous désormais établi depuis une décennie, l’enquête réalisée par la CCI Marseille Provence auprès d’un panel de commerçants à l’issue des soldes vient d’être « soldée ». Faits marquants, fréquentation, chiffres d’affaires, pratiques et usages… Revue à quelques jours de la clôture le 2 août.

Auparavant, pour justifier des soldes peu « avenants », il était coutume d’évoquer les à-coups de la conjoncture qui imposent la rigueur au budget ou les humeurs vagabondes du temps (tantôt trop clément pour susciter l’achat des grosses pièces, tantôt trop frais pour donner envie de légèreté). Voire imputer les ventes privées et autres opérations promotionnelles qui ne rendent plus la course à la consommation exclusive. Voire encore rendre responsable mais pas coupable l’e-commerce qui réinvente la façon de commercer. Voire enfin mettre en cause la date de démarrage considérée souvent comme trop précoce. Et cette année, l'on pourrait y adjoindre les effets disuassifs de la contestation sociale, en réaction à la Loi El Khomri.

Dorénavant (faut-il écrire désormais ?), les soldes sont également les victimes collatérales d’événements dits « exceptionnels », les attentats. Cela va faire quelques saisons qu’elles se déroulent dans un pays saisi par l’effroi, un environnement guère serein pour les achats compulsifs.

Plus enthousiastes sur leur volume d’affaires

Pour autant, l’enquête réalisée par la CCI Marseille Provence du 11 juillet au 19 juillet auprès de 502 commerces des centres-villes et centres commerciaux de la circonscription de la CCI Marseille Provence, révèle que les commerçants semblent plus enthousiastes quant au cru de ce début d’été 2016. Ils sont 12 % de plus qu’en 2015 à gager sur un volume d’affaires en progression dans les prochains mois. Ils restent toutefois encore minoritaires (26 %).

La saison printemps/été atone et le chiffre d’affaires du premier semestre, considéré comme stable ou en baisse pour la majorité des commerces (43 % et 41 %), sont sans doute pour quelque chose dans leur prudence

Indicateur par excellence de la santé des commerces, le niveau des stocks est estimé à un niveau équivalent à l’an dernier par près de 54 % des sondés.

Plus optimistes sur les niveaux de fréquentation

Ils sont aussi plus nombreux (56 %) à constater une fréquentation supérieure ou égale à 2015, celle-ci plus marquée dans le secteur de l’équipement à la personne.

En conséquence, le chiffre d’affaires lié aux soldes sera stable ou en hausse pour 58 % des commerçants, retrouvant là, après quelques années de vaches maigres (notamment en 2014), un niveau comparable à 2013 (59 %), le meilleur de ces 9 dernières années. Là aussi, l’équipement de la personne enregistre les meilleures recettes, avec notamment un panier moyen de 82€ cette année (versus 79€ l’an dernier et 73€ en 2014). L’amélioration des résultats est en outre plus marquée chez les succursalistes.  

Phénomène déjà observé la saison passée, 40 % des commerçants ont à nouveau noté la présence d'une clientèle touristique, jugée même supérieure à l’an dernier pour 50 % d’entre eux. Comme l’an dernier, les commerçants aixois sont plus nombreux (70 %), à témoigner de cette fréquentation.

Les mentalités évoluent : trois faits notables

Ventes promotionnelles : D’année en année, les commerçants locaux adoptent un peu plus ces opérations spéciales puisqu’ils sont 15 % de plus à les pratiquer par rapport à 2015 où elles ne concernaient pas encore la moitié des sondés (45 %).

Ouverture du « 1er dimanche » : Le taux d’ouverture (42 %) a par ailleurs atteint le niveau le plus élevé depuis 2009.

Usages Internet. 60 % des commerces indépendants interrogés sont présents sur Internet : 75 % ont désormais leur propre site ; 43 % exploitent les réseaux sociaux et près de 20 % pratiquent la vente en ligne. 11 % de ceux qui n’ont pas encore rejoint la blogosphère déclarent avoir l’intention de le faire « dans l’année ou plus tard ».  

2016 : Les faits marquants selon les commerçants

Sans surprise, ils citent spontanément les attentats, l’Euro 2016 et les manifestations de la Loi sur le travail.

Prochain rendez-vous pour prendre le pouls du secteur : les soldes d'hiver 2017 débuteront le 11 janvier 2017 pour se « solder » le 14 février 2017.

A.D

 

Actualité(s) liée(s)

Voir toutes les actualités