Menu principal

01.07.2020 - Commerce

Buralistes : une aide pour transformer votre point de vente

Le Fonds de transformation des buralistes permet de faire un audit de son bureau de tabac et de bénéficier d'une aide allant jusqu'à 33 000 euros.

Un prix du tabac qui augmente, une contrebande qui se développe, des réglementations qui deviennent toujours plus complexes et contraignantes : le métier de buraliste est en berne. Depuis le début de l'année le prix du paquet de cigarettes a franchi le seuil des 10 euros, ce qui peut à termes dissuader les clients d’entrer dans un bureau de tabac… à moins qu’ils y trouvent d’autres produits, journaux, papèterie, alimentaire, articles de souvenirs, accessoires de plage, cartes téléphoniques… ou de nouveaux services comme l'ouverture de comptes bancaires, le retrait de colis, la vente de billets de train.

C’est tout l’enjeu du plan de transformation négocié entre la Confédération nationale des buralistes et le Gouvernement, pour permettre au réseau de s’adapter aux nouveaux usages et aux attentes des consommateurs. Accessible aux 24 500 buralistes de France, ce dispositif est doté d'un fonds de 20 millions d'euros par an sur quatre ans.
 

Le fonds de transformation, c’est quoi ? 
 

Il s’agit d’une aide apportée à la transformation visible du point de vente pour permettre aux buralistes de développer une offre hors tabac. La prise en charge est de 30 % des dépenses HT avec un plafond maximal de 33 000 euros. Parmi les dépenses, figure un audit obligatoire. Il est pris en charge à 100 % dans le cadre de l’aide (50 % si le projet de travaux n’est pas réalisé). 
 

Comment ça marche ?


Le parcours de transformation consiste en 7 étapes : 

  • Faire réaliser un audit du point de vente pour déterminer un projet de transformation ;
  • Demander les devis correspondant aux travaux envisagés  ;
  • Daire valider son projet par la cellule nationale de la Douane, dédiée au fonds de transformation ;
  • Faire réaliser les travaux ;
  • Transmettre sa demande d’aide, sur la base des factures acquittées ;
  • Percevoir l’aide ;
  • Transmettre un bilan financier (6 mois après la clôture de l’exercice comptable).


Comment procéder ? 
 

La CCIAMP peut vous accompagner pour instruire le dossier et réaliser l’audit obligatoire.