Menu principal

06.05.2019 - Commerce

Le Cashback se développe en France

Nouveau service qui s'installe progressivement en France, le cashback permet aux consommateurs de retirer de l'argent en espèces chez un commerçant après avoir réalisé un achat par carte bancaire.

Depuis le 24 décembre 2018, un décret précise les règles qui s’appliquent à ce service. 
 
Comment ça marche ? 
Concrètement, le cash back fonctionne de la manière suivante : votre client vous achète par carte bancaire un bien au tarif de 20 €. Vous lui faites payer 60 €, afin qu’il récupère 40 € en espèces. Pour tout montant minimal d'achat de 1 €, le commerçant peut rendre au client un montant de 60 € maximum. Cette transaction ne peut être effectuée qu’à la demande du client et doit être formulée avant le paiement.
 
A quoi ça sert ? 
Ce service vise à faciliter l'accès au retrait dans les zones où il y a peu de distributeurs et peut également permettre aux consommateurs de faciliter la gestion de leurs finances.
 
Quelles obligations pour les commerçants ?
Les commerçants qui proposent ce service doivent, depuis l’arrêté du 29 janvier 2019, obligatoirement afficher les informations suivantes à proximité des terminaux de paiement ou du lieu d'encaissement :
• La liste des méthodes de paiement acceptées ou refusées 
• Le montant minimum de l'opération de paiement d'achat dans le cadre de laquelle des espèces sont fournies (1 €)
• Le montant maximal que le commerçant peut rendre au client (60 €)
• L'indication du caractère gratuit ou payant du service et, dans ce cas, les frais et commissions perçus toutes taxes comprises (TTC).
 
Le non-respect de ces règles par les commerçants proposant le service de cashback peut engendrer une contravention de 1 500 €. 

 

Actualité(s) liée(s)

Voir toutes les actualités