Menu principal

06.02.2019 - Commerce

Tous acteurs : le centre-ville au cœur du débat

Pour donner la parole aux commerçants, la CCI Marseille Provence a organisé une réunion de concertation le 4 février dernier au Palais de la Bourse. Un moment d’échange consacré aux centres-villes, dans le cadre du grand forum « Tous acteurs ! » initié par la CCI.

Mots clés : 
Imprimer cette page

Aux côtés de Nicole Richard-Verspieren et de Jean-Luc Blanc, Jean-Luc Chauvin rencontre une centaine de commerçants (photo François Moura)

L’heure est au débat. A l’heure où partout en France, dans le cadre de la concertation nationale voulue par le gouvernement, on discute de questions essentielles pour le quotidien des Français, la CCI Marseille Provence a voulu faire entendre la voix spécifique des commerçants et des entrepreneurs. Avec ses partenaires, elle a donc lancé « Tous Acteurs » un dispositif qui mixe forum numérique et réunions physiques, pour recueillir les avis et propositions des entrepreneurs sur les enjeux économiques cruciaux. Commerçants et chefs d’entreprise sont donc invités à se joindre à cette consultation, soit en déposant une contribution sur la plateforme digitale ouverte jusqu’au 15 mars, soit en participant à une des réunions permettant de débattre de leurs préoccupations. C’était le cas le 4 février dernier lors de la réunion dédiée aux commerçants qui a rassemblé une centaine de participants autour du thème : « Centre-ville, tous acteurs ! ».


Face à un contexte perturbé par des manifestations récurrentes, l’idée était de libérer la parole pour trouver des pistes de solutions, afin de « construire ensemble un centre-ville à la hauteur de nos ambitions ». Au cœur du débat, les questions du moment : comment affronter les perturbations liées aux mouvements des gilets jaunes, mais aussi comment mieux promouvoir et animer le centre-ville, comment faciliter accessibilité et mobilité, comment imaginer des nouveaux services aux clients ? Thierry Pons, propriétaire de la boutique de maroquinerie Margène, salue l’initiative, mais regrette que « les mêmes questions restent sans réponse depuis des années : sécurité, propreté, stationnement. De plus, on détricote l’hyper-centre au profit de la façade littorale, pourquoi ? A quand une halle conviviale, des restaurants ouverts le dimanche ? » Même inquiétude chez Richard Jimenez, patron du Bistrot Haxo : « Notre centre-ville se paupérise, les centres commerciaux nous fragilisent, il faut que les élus du territoire nous entendent. »

Tous espèrent que ces réunions marqueront « un début de solution ». La CCI Marseille Provence, elle, jouera son rôle de porte-voix en transmettant, du 30 mars au 30 avril, l’ensemble des contributions au gouvernement et aux acteurs publics locaux.

Actualité(s) liée(s)

Voir toutes les actualités